22 problèmes rencontrés lors de la culture des tomates : maladies, insectes et oiseaux

22 problèmes rencontrés lors de la culture des tomates : maladies, insectes et oiseaux

Il paraît que 9 jardiniers sur 10 cultivent des tomates, que ce soit sous serre ou à l’extérieur. Il y a donc de fortes chances que vous en fassiez partie. Et je suis persuadé que si tout le monde avait un jour la chance de goûter à une vraie tomate du jardin, plus personne n’en achèterait en grande surface.

Cependant, la culture des tomates n’est pas toujours roses et violettes. Beaucoup de jardiniers se découragent lorsque les plants ne se développent pas comme prévu. J’ai d’ailleurs vu passer déjà pas mal d’appels au secours sur les groupes de jardinage sur FacEbook : les fleurs qui tombent avant de former des fruits, des feuilles qui se flétrissent, des inquiétudes au sujet du mildiou et j’en passe. Je me suis donc dit qu’un petit article résumant les divers soucis auxquels on peut être confrontés lors de la culture des tomates ne serait peut être pas superflu.

Bienvenue donc dans le monde pas si rose de la culture des tomates. Voici la liste des 22 problèmes les plus fréquents ainsi que leur origine et quelques solutions.

Identifier les maladies et autres problèmes liés à la culture des tomates

Avant de passer cette liste en revue, il est important d’apprendre à identifier les maladies et les ravageurs. Il est alors plus facile de demander de l’aide. Essayez de suivre les étapes suivantes lorsque vous détectez un problème :

  1. Identifiez la partie atteinte de votre plant de tomate : s’agit-il du plant lui-même, des feuilles, des tiges, des fleurs, des fruits ou des racines qui sont atteints?
  2. Notez les différences entre un plan atteint et un plant sain. Un de vos plants sains présente par exemple des feuilles bien vertes et charnues alors que votre plant malade a les feuilles couvertes de taches brunes ou de points noirs, ses feuilles sont recroquevillées ou couvertes d’une pellicule blanchâtre. Observez et notez bien les différences avant de demander de l’aide afin qu’elle soit la mieux ciblée possible
  3. Vérifiez la présence ou non d’insectes sur vos plants. Prenez les en photo et demandez une identification sur les groupes spécialisés comme « Quel est cet insecte » par exemple.

22 problèmes parmi les plus fréquents lors de la culture des tomates

J’ai divisé la liste en deux parties. La première est consacrée aux 16 maladies les plus courantes dues à un problème lors de la culture, à des bactéries ou à des moisissures. La deuxième partie reprend les problèmes causés par les insectes. J’espère que cette liste vous aidera à réussir vos cultures de tomates  voire à les sauver si elles souffrent déjà. Mais j’espère par dessus tout que tous vos plants sont sains et vigoureux et que vous ne rencontrerez aucun problème.

16 maladies qui peuvent affecter les tomates

L’idée de cet article m’est venue l’année dernière lorsque je me suis rendu compte après un petit tour dans ma serre que 2 de mes plants de coeur de boeuf souffraient de nécrose apicale. Après quelques recherches et rectifications, j’ai résolu le problème et je me suis dit que j’allais vous partager le résultat de mes recherches pour vous faciliter la tâche.

Les tomates sont sensibles à de très nombreuse maladies et, à moins d’agir rapidement, toute la récolte peut être anéantie en très peu de temps. Et, malgré toute l’attention et l’amour qu’on leur donne, il faut parfois se résoudre à éliminer certains plants.

Avant de passer à la liste en elle-même, passons en revue les principales causes des maladies

  • Amendement insuffisant : N’hésitez pas à utiliser un engrais liquide spécial tomates si votre sol n’est pas assez riche.
  • Taille trop intensive : Tuteurez correctement vos plants de tomates et évitez d’enlever trop de feuilles. Les feuilles protègent les fruits des coups de soleil notamment. Personnellement, j’utilise des ficelles de tuteurage et des clips à tomates pour attacher mes plants dans ma serre tunnel.
  • Carence en calcium : Testez la composition de votre sol et amendez en calcium si nécessaire. J’utilise du maerl fossile comme pour les choux.
  • Planter lorsque les températures sont trop basses : soyez patients et attendez que tout risque de gelée soit totalement écarté et que les nuits soient douces avant de planter vos tomates.
  • Arrosage trop ou pas assez abondant : Adaptez l’arrosage en fonction du temps qu’il fait. Inutile d’arroser tous les jours quand il fait frais et couvert.
  • Arroser par le dessus ou en mouillant les feuilles favorise l’apparition des maladies cryptogamiques (champignons) : Arrosez vos plants de tomates au pied
  • Manque de ventilation autour des plants : Espacez suffisamment vos plants de tomates et ôtez éventuellement quelques feuilles mais pas trop (voir plus haut). Appliquez un fongicide dès l’apparition du mildiou.
Neusrot bij calciumgebrek
Nécrose apicale résultant d’une carence en calcium ou d’une sécheresse

1. Nécrose apicale (cul noir)

  • Symptômes : Votre tomate se forme correctement et a l’air en pleine forme. Mais lorsqu’elle commence à mûrir, une vilaine tache sombre commence à se développer à la base du fruit. L’endroit atteint durcit au fur et à mesure que la tache noircit. Le fruit reste comestible à condition d’ôter la partie atteinte mais son goût n’est plus si développé.
  • Cause : votre plant souffre d’une carence en calcium. Cela ne signifie pas pour autant que votre sol manque de calcium. Le plant se trouve souvent tout simplement dans l’incapacité d’assimiler le calcium présent dans le sol pour l’une ou l’autre raison. Il se peut que le PH de votre sol soit trop bas ou trop élevé. Les tomates aiment un sol au PH de 6,5. Il se peut aussi que l’arrosage soit en cause. Veillez à arroser vos tomates de façon régulière. Une canicule soudaine et prolongée entraîne une souffrance des plants et résulte souvent en l’apparition de nécrose apicale.
  • Remèdes : 
    • Avant la mise en place de la culture : Préparez le sol en y incorporant de l’engrais pour tomates et du maerl. Les tomates sont gourmandes et apprécient un sol riche. Si vous disposez de compost, ajoutez-y des coquilles d’oeuf finement broyées pour le calcium.
    • Au cours de la culture : Arrosez régulièrement lors des périodes sèches. En cas de carence en calcium avérée, utilisez un spray foliaire enrichi en calcium. Le spray foliaire est très vite assimilé par les plantes et peut protéger le reste de vos fruits de tout risque de nécrose apicale.
    • !!! Ne récoltez pas les tomates atteintes à moins qu’elles soient pourries ou blettes. N’enlevez pas les fruits atteints tant que la plante n’est pas à nouveau parfaitement saine et se met à former des fruits exempts de toute trace de nécrose au risque de voir la plante produire de nouveaux fruits atteints de carence. Cela peut sembler paradoxal en effet mais il faut patienter!!! La carence n’est pas contagieuse!
Blossom drop
Coulure des fleurs

 2. La coulure des fleurs : les fleurs tombent sans former de fruits

  • Symptômes : Les fleurs se développent puis tombent avant de former le moindre fruit.
  • Causes : Cette chute des fleurs (que l’on nomme coulure des fleurs) est causée par de grandes variations de température. Elle se produit notamment lorsque les plants sont repiqués en place trop tôt et qu’elles ont trop froid la nuit alors que les températures diurnes peuvent atteindre les 40°C sous serre. Les tomates ont besoin d’une température nocturne  minimale de 12 C° pour bien se développer. Cette coulure peut également être due à des attaques d’insectes, un manque d’eau, une carence ou surabondance d’azote ou à un manque de pollinisation.
  • Remèdes : Il est impossible de modifier la météo cependant on peut tout à fait semer plus tard (mi-mars) et ainsi rentrer les plants la nuit si les nuits sont fraîches.Encore une fois, tout est question de patience. Inutile de semer ses plants de tomates en février dans nos contrées. Elles se développent très vite et seront vite à l’étroit dans leur pot P9. Le jardinier pressé se retrouve alors obligé de les repiquer en place et il fait souvent encore trop froid la nuit. Les deux causes suivantes sont assez faciles à régler en gérant correctement les amendements et les arrosages. En ce qui concerne le manque de pollinisation, cela se produit généralement sous serre à cause de l’absence de vent ou d’insectes pollinisateurs. Il suffira alors de passer une fois par semaine dans la serre et de secouer légèrement les tiges de vos plants ou d’attirer les insectes pollinisateurs en plantant un peu de bourrache dont ils raffolent. Enfin, en ce qui concerne l’attaque d’insectes, une application de produit bio à base de pyrèthre peut régler le problème (mais attention aux pollinisateurs dans ce cas).

why are my tomatoes cracking

3. Fruits éclatés

  • Symptômes : Les fruits sont éclatés au niveau de l’attache. Certains insectes en profitent alors pour s’introduire dans la tomate. Les blessures et la bonne odeur dégagée attirent également les oiseaux.
  • Causes : Un temps chaud et humide. Après une période de sécheresse, les plants sont assoiffés. S’ils reçoivent subitement une grande quantité d’eau parce qu’il se met à pleuvoir abondamment ou que vous arrosez à grandes eaux dans la serre, le fruit va se mettre à grossir trop vite et finira par éclater.
  • Remèdes : La fréquence des averses est bien sûr impossible à gérer à l’extérieur mais veillez à arroser régulièrement si le temps reste longtemps sec lors de la formation des fruits. Vérifiez régulièrement la météo et cessez les arrosages si de la pluie est annoncée. L’arrosage est plus facile à gérer sous serre même s’il est parfois fastidieux. Il vaut mieux arroser un peu de façon régulière que abondamment de temps en temps pour éviter cet éclatement des fruits (songez éventuellement au goutte à goutte).

 

what does sunscald on tomatoes look like

 4. Fruits brûlés par le soleil

  • Symptômes: Le plant a l’air parfaitement sain mais les fruits qui se développaient jusque là normalement présentent soudain des taches jaunes. Ces taches deviennent ensuite blanches et la peau du fruit s’affine de plus en plus. Le fruit n’est plus très appétissant et le goût s’en ressent aussi.
  • Causes: Les fruits ont été brûlés par les rayons du soleil.
  • Remèdes:
    • Evitez de retirer les feuilles de vos plants de tomates car ce sont ces dernières qui protègent les fruits des rayons du soleil.Les brûlures se produisent souvent sous des serres dont le verre ou la bâche est transparente et lorsque les feuilles on été coupées.
    • Cultivez vos tomates dans des serres tunnel dont la bâche est un peu plus opaque. Les modèles Splendid et Elegant proposés dans notre boutique en ligne ont une bâche verte qui coupe l’ardeur des rayons du soleil. Couvrez vos serres d’un voile de forçage par forte chaleur.
    • Votre serre est en verre et vous désirez malgré tout ôter les feuilles de vos plants ? Recouvrez les vitres d’un produit d’ombrage spécial serres comme le Temperzon.

 

Poor Fruit Set - Why are my tomatoes not growing

 5. Mauvaise pollinisation

  • Symptômes : Le plant fleurit mais très peu de fruits se forment. Les rares tomates restent petites et n’ont pas beaucoup de goût.
  • Causes : 1 Un sol trop riche en azote qui favorise le développement des feuilles au détriment des fruits. Peu de fleurs = peu de tomates donc.  2. Les plants sont trop serrés et reçoivent trop peu de soleil. Les petites variétés doivent toujours être plantées du côté sud de la serre. Elles ne seront alors pas gênées par les plus grandes variétés. Les tomates sont autogames, ce qui signifie qu’elles ont une partie femelle et une parie mâle et se pollinisent elles-mêmes. Plantées trop près les unes des autres empêche l’air et le vent de circuler et donc de polliniser les fleurs. Espacez donc bien vos  plants tant pour la pollinisation que pour empêcher le développement des maladies cryptogamiques. Si vos plants sont déjà trop grands pour être déplacés, ôtez quelques feuilles. Attention cependant à ne pas en enlever trop car le soleil pourrait brûler les fruits.
  • Remèdes : Evitez d’apporter trop d’azote lorsque vous cultivez des tomates. Semez un engrais vert entre les cultures ou apportez un peu de purin d’orties lors de la plantation. Cela suffit amplement, inutile de gorger le sol d’azote. Les tomates aiment le potassium par contre. Vous pouvez en incorporer sous forme d’engrais potassique, de purin de consoude ou d’engrais liquide pour tomates. Laissez un écartement de 50 cm entre vos plants pour assurer une bonne ventilation et ôtez les feuilles excédentaires. J’enlève toutes les feuilles des tomates lorsque les tomates sont sur le point de mûrir. Pour plus d’info sur ce sujet, je vous invite à (re)lire mon article  ‘Au secours mes tomates restent vertes‘.  Pour mettre toutes les chances de votre côté si vos plants sont sous serre, tapotez légèrement les tiges florales une fois par semaine pour favoriser la pollinisation.

 

catfacing tomato

 6. Fruits déformés (têtes de chat)

  • Symptômes: Les tomates sont déformées, on appelle ce phénomène la tête de chat. Le côté où se situait la fleur est fripé et bosselé.
  • Causes: Les fleurs pollinisées lorsque les nuits sont fraîches (10 à 12°C seulement) ont tendance à présenter cette forme.
  • Remèdes : Patientez avant de repiquer vos plants en place et ne soyez pas trop pressé de semer. Attendez le mois de mars, voire la mi-mars avant de semer vos tomates, ainsi vous ne devrez pas repiquer vos plants dehors lorsque les nuits sont encore fraîches. Une bâche noire au sol permet également de restituer la chaleur emmagasinée pendant la journée. Il suffira ensuite d’ôter cette dernière lorsque les conditions s’améliorent.

 

Why are my tomato plant leaves rolling and shriveling up

 7. Feuilles recroquevillées/enroulées

  • Symptômes: Les feuilles de plants adultes en parfaite santé se mettent subitement à se recroqueviller et se tordre. Il s’agit principalement des feuilles plus anciennes situées dans le bas de la plante. Elles se tordent de l’extérieur vers l’intérieur. Ce phénomène peut toucher 75 % des feuilles.
  • Causes : Des températures élevées, un sol humide et des plants taillés trop fréquemment. Ces feuilles sont en fait un signe de stress. Ce phénomène peut également toucher de jeunes plantés repiqués par temps trop frais.
  • Remèdes: Malgré leur aspect, ces feuilles n’ont aucun effet négatif sur le développement de plants. Evitez de tailler à outrance et veillez à ce que l’eau excédentaire puisse s’évacuer.

 

tomatoes look normal but gaps inside

 8. L’intérieur des tomates est vide

  • Symptômes: Les plants sont magnifiques, ils produisent des fleurs à profusion, la pollinisation s’effectue sans souci et les tomates mûres sont prêtes à récolter. Mais quelle déception quand vous coupez votre tomate : l’intérieur est quasiment vide, elles n’ont presque pas de chair. Les fruits sont légers lors de la cueillette et leur aspect extérieur n’est pas parfaitement arrondi.
  • Causes: Ce phénomène peut être lié à un manque d’engrais, un sol pauvre ou une mauvaise pollinisation.
  • Remèdes: Nourrissez vos plantes avec des granulés d’engrais bio spécial tomates et veillez à ce que le sol ait une bonne structure en l’amendant à l’aide de compost bien mûr. Ces deux amendements combinés permettront à vos plants de démarrer leur croissance de façon optimale. 6 semaines après le repiquage en place, vous pourrez commencer à ajouter de l’engrais bio liquide pour tomates ou du purin de consoude à votre eau d’arrosage. Les tomates sont très gourmandes et demandent donc à être nourries régulièrement.

 

tomato plant disease - bacterial canker

 9. Chancre bactérien

  • Symptômes: On reconnaît les attaques dues au chancre bactérien aux petits points jaunes qui apparaissent sur les variétés de tomates rouges. Ces petits points sont entourés d’une ligne noire. Les points font penser à un oeil d’oiseau.
  • Causes: Cette maladie est causée par une bactérie, Clavibacter michiganensis. Présente partout dans la nature, elle peut également être transmise par des plantes ou du matériel infecté. Soyez donc prudents lorsque vous faites des échanges de plants. Il est est très important de veiller à une bonne hygiène lorsque l’on cultive des tomates. La bactérie peut pénétrer le sol et se retrouver sur les tomates via les éclaboussures lors de l’arrosage. La bactérie pénètre la tomate par des microblessures causées par des insectes. Elle peut également infecter le plant lors de la taille si l’on utilise des outils non désinfectés.
  • Remèdes: Eliminez immédiatement les plants infectés et évitez de cultiver des tomates à cet endroit pendant les 3 prochaines années. Une rotation des cultures permet de résoudre le problème. Cette rotation est plus difficile à appliquer lorsque l’on cultive exclusivement des tomates dans sa serre, soyez donc prudents lorsque vous achetez ou recevez des plants et empruntez des outils.

 

Anthracnose - dark mushy spot on tomatoes

10. Anthracnose

  • Symptômes: Un cercle sombre apparaît à la base de la tomate lorsqu’elle mûrit. Contrairement à ce qui se produit lors de la nécrose apicale, la chair ramollit. Lorsqu’on coupe la tomate, la partie atteinte présente une zone molle et spongieuse semblable à de la pourriture.
  • Causes : L’anthracnose est causée par une moisissure : Colletotrichum phomoides qui affectionne le temps chaud et humide et se propage principalement lors des arrosages.
  • Remèdes : Evitez de mouiller les feuilles de vos plants lors des arrosages. N’attendez pas avant de récolter les tomates lorsqu’elles sont mûres. La moisissure s’attaque surtout aux tomates très mûres

 

early blight on tomatoes

 11. Mildiou

  • Symptômes : Sur les feuilles apparaissent de petites taches brunes. Les taches se développent d’abord sur les feuilles les plus anciennes. Les taches sont ensuite entourées d’un cercle, comme une cible. Les feuilles jaunissent autour des taches, brunissent et finissent par tomber. La plante se retrouve entièrement dénudée et finit par mourir.
  • Causes : Le mildiou est causé par une moisissure : Alternaria solani. Ses spores sont présentes partout dans le sol même en hiver. Lorsque les conditions sont idéales, elles se développent et infectent les plants sensibles.
  • Remèdes : Pratiquez une rotation des cultures, ventilez bien vos serres et en cas d’attaque pulvérisez un fongicide bio.

 

Tomato fungus - Septoria Leaf Spot

 12. Septoriose

  • Symptômes : Les feuilles inférieures commencent à présenter des taches jaunes lorsque les tomates se forment. Ce n’est pas dû à une carence en calcium (la feuille devient entièrement jaune) ou une carence en magnésium (le jaune démarre à partir des nervures). Ces taches-ci présentent des zones gris sombre et un bord sombre. e centre de la tache est couvert de petits points noirs. La feuille finit par mourir.
  • Causes : Une moisissure : la Septoria lycopersici
  • Remèdes : Evitez de mouiller les feuilles lors de l’arrosage et tenez les abritées de la pluie si vous les cultivez à l’extérieur afin d’empêcher les moisissures de se développer. En cas d’attaque, appliquez le fongicide et bactéricide bio Certis Double Nickel, spécialement développé pour lutter contre cette maladie.

 

wilted tomato plant fungus

13. Fusariose

  • Symptômes :  Vos plants paraissent en bonne santé lorsqu’ils se mettent subitement à dépérir par le bas. D’abord un seul côté est atteint mais rapidement tout le plant dépérit. Si l’on se met à arroser pensant que le plant a soif, la situation ne fait qu’empirer. Le plant meurt en 2 jours.
  • Causes : à nouveau il s’agit d’une moisissure : Fusarium oxysporum f.sp. lycopersici.  Elle s’attaque aux vaisseaux conducteurs de sève de la plante, l’empêchant d’assimiler l’eau et les nutriments.
  • Remèdes : En cas de fusariose, la meilleure défense, c’est l’attaque car une fis que la maladie est déclarée, il est trop tard. Pratiquez la rotation des cultures, veillez à une bonne ventilation et faites attention à ce que les feuilles ne soient pas mouillées.

 

Verticillium Wilt - Tomato plant fungus with yellow spots on leaves

 14. Verticilliose

  • Symptômes  : La base des feuilles présente des taches jaunes et les nervures brunissent. Les feuilles finissent par brunir totalement. La maladie s’étend ensuite au tronc et la croissance s’arrête.
  • Causes : A nouveau une moisissure vivant dans le sol : Verticilliurn albo-atrum. Elle s’attaque au système racinaire et remonte via le système vasculaire de la plante. Elle empêche le transport normal de l’eau et des nutriments. Le plant ne meurt pas mais le rendement est affecté.
  • Remèdes : Pratiquez la rotation des cultures, ventilez bien la serre et modérez la fertilisation.

 

What wrong with my tomatoes - spotted wilt virus

 15. Virus

  • Comment reconnaître un virus ? : Les virus se focalisent sur la tomate elle-même. Le fruit se couvre de taches noires, de stries étranges, d’irrégularités.
  • Causes : Les virus se propagent lorsque les plantes sont en situation de stress : chaleur extrême, sécheresse ou sol trop pauvre.
  • Remèdes : Amendez le sol avec du compost, des engrais organiques en granulés, de l’engrais liquide pour tomates ou des pulvérisations à base d’huile de neem.

 

powdery mildew on tomato leaves

16. Oïdium

  • Symptômes : Les feuilles se couvrent d’un duvet blanchâtre comme si on les avait aspergées d’une poudre blanche. Les tomates et les tiges sont également atteintes. Si vous n’intervenez pas, les feuilles jaunissent puis brunissent et finissent par tomber.
  • Causes : L’oïdium se développe principalement sous serre lorsque la ventilation est insuffisante et le taux d’humidité très élevé.
  • Remèdes : La meilleure façon d’éviter l’oïdium consiste à pulvériser du soufre.

 

5 insectes ravageurs

Les maladies ne sont pas les seules à menacer les tomates. Il y a également les insectes.  Heureusement, tous ne sont pas nuisibles. Beaucoup sont même des alliés dans la lutte contre ceux qui s’attaquent à vos plants

Voici un petit aperçu des 5 plus gros nuisibles


cutworms on tomatoes

1. Larves de papillons de nuit

  • Qui sont-elles :  Ces larves se nourrissent la nuit et s’attaquent aux jeunes plants. Elles rongent le tronc au niveau de la base et sont difficiles à repérer.
  • Que faire ? Protégez la base de vos plants en l’entourant d’un carton de rouleau de papier toilette par exemple. Les plants résistent plus facilement aux attaques passées les 6 premières semaines. Patientez donc avant de repiquer vos plants en place.

 

hornworm on tomato plants

 2. La chenille du sphinx du tabac

  • Que fait-elle ? :  Cette chenille représente une menace pour toutes les solanacées (aubergine, tomate, tabac, …) et peut détruire un plant entier en une nuit. Heureusement, elle n’est présente que sur le continent américain (je l’ai quand même incluse dans la liste car je sais que j’ai quelques lecteurs fidèles outre-atlantique). Mesurant environ 7 cm, sa couleur verte le rend difficile à repérer sur les tiges. Elle est également active la nuit et se déplace de plant en plant.
  • Que faire ? : Les Ichneumonidae sont leurs ennemis naturels. Ces insectes pondent leurs oeufs sur les chenilles. Lorsque les oeufs éclosent, les jeunes larves se nourrissent de la chenille. Devenues adultes, elles se mettent à pondre et leur progéniture se met également à protéger les plantations. Les ichneumonidae peuvent se commander sur internet et sont souvent utilisées dans la lutte biologique.  L’odeur des soucis repousse également le sphinx du tabac. N’hésitez donc pas à en semer ou en planter un peu partout.

 

Colorado potato beetle damaging tomato plants

 3. Doryphore

  • Qui sont-ils ? : Originaires d’Amérique, les doryphores se délectent des solanacées comme les pommes de terre. A défaut de pommes de terre, ils se rabattent sur les tomates, les aubergines et autres plants de la même famille. L’insecte mesure environ 2 cm et est reconnaissable aux ligne jaunes et noires sur ses ailes. Les adultes mangent les feuilles. Les femelles pondent leurs oeufs jaune vif voire dorés sous les feuilles. Dès l’éclosion, les larves font des ravages sur les plants et peuvent anéantire des cultures entières. Les larves sont rouges à points noirs et se cachent sous les feuilles en journée.
  • Que faire ? :   Les coléoptères adultes sont faciles à capturer à la main. Pour éliminer les larves, appliquez du pyrèthre au début du printemps.

 

how to get rid of stink bugs on tomato plants

4. Punaises

  • Qui sont elles : Vous les avez sans doute déjà remarquées. Présentes partout au jardin, elles sont nocives pour les tomates. La punaise brune marbrée se nourrit du jus des tomates et sa morsure provoque des taches jaunes ou des irrégularités sur les fruits. Lorsque l’on coupe le fruit, on peut distinguer une zone blanche sous la tache jaune à l’intérieur de la tomate. cela permet de distinguer les dégats cuasés par les punaises d’une attaque de virus ou de moisissures.
  • Que faire :  Il existe des pièges spécifiques pour capturer les punaises sans les tuer mais il est également possible de les attraper à la main et de les éloigner.

 

how to get rid of spidermites on tomatoes

5. Tétranyque tisserand

  • Comment le reconnaître ? : Le tétranyque tisserand est un acarien minuscule quasiment invisible à l’oeil nu. Ses dégâts par contre se voient très bien, trop même. Il se promène entre le tronc et les feuille des plants et perfore les feuilles pour se nourrir de leurs sucs. La plante est couverte de petits points et de toiles soyeuses, les feuilles brunissent et finissent par tomber.
  • Remèdes : La meilleure façon de lutter contre ce ravageur consiste à pulvériser de l’huile de neem ou un mélange avec du savon (eau, 2% de savon liquide bio et 1% d’alcool (vodka par exemple)).

Comme si les maladies et les insectes ne suffisaient pas : il y a aussi les oiseaux

Les oiseaux peuvent représenter un problème pour les tomates surtout lorsqu’il fait sec. Attirés par la couleur rouge des tomates, ils se jettent dessus pour se désaltérer. Protégez vos plants en les couvrant d’un filet. Placez des coupelles remplies d’eau dans le potager pour permettre aux oiseaux et aux autres animaux de s’abreuver.

Conclusion

Cette liste peut sembler très longue et en décourager certains. Mais ne vous laissez pas impressionner et lancez-vous ou continuez à cultiver vos tomates. Chauqe tomate cultivée par vos soins représente une tomate en moins acheminée par camion. De plus, elles seront certainement bien meilleures pour la santé que celles du supermarché qui sont bien souvent gorgées de fongicides et d’autres produits chimiques. Il est bien plus facile d’intervenir écologiquement et/ou manuellement contre les ravageurs lorsqu’on cultive à petite échelle.

Vous avez aimé cet article? Partagez-le autour de vous via les réseaux sociaux ou soutenez notre action en effectuant quelques achats dans notre boutique en ligne. Vous bénéficierez d’ailleurs d’une réduction de 5 euros lors de votre premier achat.

je vous souhaite d’excellentes cultures et j’espère de tout coeur que les 22 problèmes repris dans cet article vous épargneront.

A bientôt,

Tom

Ikzelf in mijn moestuin
Dans mon potager

7 Commentaires sur “22 problèmes rencontrés lors de la culture des tomates : maladies, insectes et oiseaux

  1. sabatier says:

    Merci pour tous ces bons conseils pour cette annee c’est trop tard récolte lamentable…nous nous appliquerons l’an prochain

  2. julien says:

    bonjour, la chenille du sphynx tete de mort existe bien en France, nous venons d’en trouver une sur un plant d’aubergines en ardeche a 650m

  3. Nicole says:

    Excellents conseils! Par contre vous ne parlez pas ce ces tomates bien mûres à l’extérieur mais avec l’intérieur blanc et dûr. C’est ce qui se produit cette année chez moi. Une idée du problème? Je demeure au Canada mais vos conseils s’appliquent aussi ici!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.