Cultiver la patate douce

Cultiver la patate douce

La patate douce est très facile à cultiver

La patate douce se plaît dans les climats tropicaux mais à condition de prendre quelques précautions, il est tout à fait possible de la cultiver également sous nos latitudes.

La patate douce représente l’une des cultures les plus nutritives des climats chauds:

  • Les patates douces remplacent très bien les pommes de terre.
  • Elles sont beaucoup moins sensibles aux maladies et ne nécessitent quasiment aucun traitement.
  • La culture des patates douces est bien plus aisée que celle des pommes de terre.
  • Elles ont une très grande valeur nutritive.
  • Les patates douces n’ont pas de grands besoins en eau et en nutriments.

La patate douce se cuisine comme la pomme de terre : à la vapeur, à l’eau,en purée, rissolée, au four…mais ce n’est pas tout:

  • Les jeunes pousses ainsi que les feuilles de patate douce se dégustent en salades ou au wok.
  • Le feuillage des patates douces s’étale très rapidement, ce qui en fait un couvre-sol idéal.
  • Le feuillage exubérant peut également être utilisé en paillage pour empêcher le développement des adventices et nourrir le sol, comme un engrais vert.

La patate douce est très productive et excellente pour la santé

La patate douce est une plante qui se développe très rapidement. Son feuillage recouvre rapidement de grandes surfaces, limitant ainsi le développement des herbes indésirables. Originaire de l’Amérique centrale et du Sud, elle apprécie la chaleur. Pour parvenir à maturité et produire des tubercules bien sucrés, il lui faut une longue saison chaude. Il existe cependant des variétés plus adaptées à notre climat.

Les patates douces se déclinent en plusieurs couleurs. Il en existe des rouges, des jaunes et des blanches. Les rouges sont les plus populaires, elles présentent le taux le plus élevé en caroténoïdes. Indépendamment de leur couleur, toutes les variétés de patate douce sont très nutritives. Leurs feuilles et leurs jeunes pousses sont également comestibles.

La patate douce est tellement productive qu’il sera bien difficile de trouver un autre légume produisant autant au m². Autant de raisons donc pour tenter leur culture dans nos potagers.

Conditions de culture

Les patates douces apprécient les sols légers et sablonneux, un fort ensoleillement et une quantité raisonnable d’eau et de nutriments. Plus il fait chaud, plus elles se développent rapidement.

Elles n’apprécient pas les sols lourds, compacts et détrempés, le froid et les engrais fortement azotés (comme le fumier de volaille) qui favorisent le développement de leur feuillage au détriment des tubercules.

Plants de patate douce de notre boutique en ligne

Comment cultiver les patates douces à partir de boutures ?

Contrairement à de nombreux légumes, les patates douces ne se développent pas à partir de semences mais de boutures prélevées directement sur un tubercule. Pour ce faire, il y a 3 méthodes : vous pouvez vous procurer ces boutures directement sur notre boutique en ligne début mai ou les faire vous-même chez vous  :

Commander des plants dans notre boutique en ligne

Vous voulez planter directement , vous n’avez pas la place, la patience ou le temps de faire vos boutures ? Il vous suffira de les acheter en motte. Vous n’aurez plus qu’à planter directement les mottes à l’endroit que vous aurez choisi dans votre jardin, de les arroser un peu et c’est parti. Les boutures proviennent de variétés bio adaptées à notre climat, ce qui n’est pas toujours le cas des tubercules vendus en magasin.

La méthode traditionnelle, dans l’eau comme les noyaux d’avocat.

Cette méthode est efficace mais assez longue car il faudra plus d’un mois pour obtenir des boutures utilisables. Il suffit de piquer 3 cure-dents dans un tubercule de patate douce et de le poser avec la moitié inférieure immergée dans un bocal rempli d’eau.

Attention, il ne faut pas immerger n’importe quelle moitié mais uniquement celle qui produit des racines. Voici comment procéder pour l’identifier :

Cherchez si l’un des côtés de votre patate présente de fines racines, c’est là qu’elle était attachée au plant mère. Ce côté est généralement plus fin et allongé que l’autre. La partie arrondie présente en général plus d’yeux qui, eux, produiront les germes des futures boutures.

Placez le tubercule côté racines vers le bas et immergez le à moitié dans l’eau. La moitié arrondie doit dépasser de l’eau. Le tubercule produira de longues et fines racines avant de commencer à produire les germes des futures boutures.

Placez ensuite votre bocal sous une serre chauffante équipée de lampes de culture ou, à défaut de serre, dans un endroit chauffé et lumineux afin d’accélérer le processus (par exemple en hauteur dans la cuisine, sous une coupole).

Surveillez le niveau de l’eau et changez l’eau chaque semaine. Les racines se développeront après quelques semaines puis suivront les germes des futures boutures. Une fois que les tiges auront atteint 10 à 15 cm, suivez les instructions qui suivent dans “bouturer la patate douce”

Placer les plants de patate douce dans du terreau

Selon mon expérience, la manière la plus rapide pour obtenir de belles boutures de patate douce.

  • Remplissez une terrine ou un plateau à semis de terreau
  • Faites quelques trous dans le terreau à l’aide d’un crayon ou de votre doigt et humidifiez bien le substrat à l’aide d’un brumisateur ou d’un arrosoir à fin débit
  • Enterrez vos tubercules de patate douce jusqu’à la moitié dans le sens de la longueur
  • Maintenez le sol humide tout au long du processus
  • N’oubliez pas de placer vos terrines ou plateaux sous lampes chauffantes ou dans un endroit lumineux et chaud pour accélérer le processus.

Après environ une semaine, le tubercule devrait commencer à développer des racines dans le terreau. 1 à 2 semaines plus tard, ce sera au tour des germes au-dessus. Vous pourrez commencer à prélever les jeunes tiges lorsqu’elles atteindront 10 à 15 cm. Pour la suite, je vous invite à vous référer à la partie “bouturer la patate douce”

Bouturer la patate douce

  • Lorsque les tiges mesurent entre 10 et 15 cm, prélevez-les délicatement en les coupant 1 cm au-dessus de la base, cela permettre à d’autre tiges de se former.
  • Eliminez les feuilles inférieures des tiges et placez les dans un verre d’eau pour qu’elles y développent des racines qui devraient apparaître déjà après 1 à 2 jours.
  • L’utilisation d’une serre chauffante équipée de lampes de culture permet d’accélérer  le processus.
  • Vérifiez le niveau de l’eau et remplacez la une fois par semaine
  • Eliminez les boutures fanées ou pourries
  • Dès que les racines sont bien développées et mesurent quelques cm, il est temps de les planter
  • Plantez vos boutures à 10 cm de profondeur en laissant un écartement de 30 à 40 cm entre chaque plant. arrosez abondamment après la plantation. Apportez régulièrement du phosphore pour favoriser l’enracinement.

Un tubercule produit une dizaine de boutures,voire plus.

Cultiver la patate douce

Maintenant que vous savez comment bouturer la patate douce, il ne me reste plus qu’à vous donner quelques astuces pour mener votre culture à bien.

Astuce N° 1 : Plantez vos patates douces au bon moment

Plantez les patates douces 2 à 3 semaines après les derniers risques de gelée et lorsque la température du sol atteint au moins 15°C. Fin mai – début juin dans nos régions donc.

Astuce N° 2 : Préparez le sol avant la plantation

Les patates douces apprécient un sol léger, bien drainé et légèrement acide. Si votre sol n’est pas suffisamment acide, je vous conseille de mélanger 1 à 2 L de tourbe par plant dans la terre lors du repiquage en place. Si votre sol est argileux, ajoutez 1 à 2 L de tourbe ou de compost ainsi que 300 g de poudre de lave par m².

Ameublissez bien le sol jusqu’à une profondeur de 20 à 25 cm au moins à l’aide d’une grelinette ou d’une bêche afin de permettre aux tubercules de bien se développer. Les patates douces se cultivent également dans les carrés potagers ou dans de grands bacs. Et sourtout, plantez les en plein soleil.

Astuce N° 3 : Amendez une seule fois et ne taillez pas vos plants.

Un mois après le repiquage en place, amendez votre sol avec 2 petites poignées (60-80g) de phosphore et de vinasse (engrais potassique) par plant afin de stimuler le développement des racines.

Ne coupez surtout pas les feuilles au risque de compromettre la future récolte. Le calibre des tubercules dépend de la quantité de soleil reçue par les feuilles. Plus il y a de soleil et de feuilles, plus vos patates douces seront imposantes.

Si vous craignez de manquer d’espace, pensez à faire grimper les tiges le long d’un grillage ou de tout autre support.

Astuce N° 4 : Arrosez abondamment mais pas trop souvent

Versez beaucoup d’eau lors de chaque arrosage. Laissez le sol sécher entre chaque arrosage afin que les racines aillent chercher l’eau en profondeur mais ne laissez pas le sol trop sécher non plus.

Astuce N° 5 : Quand faut-il récolter la patate douce ? Au bon moment

Voici quelques astuces pour la récolte des patates douces:

  • Les tubercules se récoltent entre 90 et 120 jours après la plantation.
  • Récoltez les lorsque les tubercules ont un diamètre d’au moins 8 cm.
  • Récoltez avant les premières gelées.
  • Les patates douces sont généralement prêtes à être récoltées lorsque les feuilles et les tiges commencent à jaunir.

Astuce N° 6 : Comment récolter les patates douces ?

Lors de la récolte, coupez le feuillage puis ameublissez le sol autour du plant à l’aide d’une fourche bêche. Dégagez ensuite les tubercules à l’aide de vos mains pour ne pas les abimer, secouez les pour ôter l’excédent de terre et manipulez-les délicatement.

Astuce N° 7 : Comment conserver les patates douces ?

Pour préparer les tubercules à la conservation, étalez-les en une seule couche (sans qu’ils se touchent) dans un local chaud (environ 25°C) et sombre pendant 10 – 14 jours. Cela permettra aux coups et aux blessures éventuelles de guérir. Eliminez ou cuisinez directement les tubercules abimés. Les tubercules se conserveront ensuite dans un local frais (10-12 °C) et sombre pendant maximum 6 mois.

Conclusion

Voilà, vous en savez autant que moi maintenant sur la culture des patates douces. J’espère que cet article vous encouragera à produire et cuisiner vous-même encore plus d’aliments sains et bio.

Cet article vous a plu et vous souhaitez nous donner un petit coup de pouce pour poursuivre nos activités. Envisagez l’achat de votre matériel de jardinage et de vos semences dans notre boutique en ligne.

Je vous souhaite d’excellentes cultures,

Tom

Dans mon potager
Dans mon potager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.