La culture des oignons – Mes 4 variétés préférées et mes 3 méthodes de culture pour semer et repiquer les oignons

La culture des oignons – Mes 4 variétés préférées et mes 3 méthodes de culture pour semer et repiquer les oignons

La clé pour réussir la culture des oignons, c’est la durée du jour !

Cultiver ses oignons – un légume aux multiples facettes

Il existe de nombreuses variétés d’oignons, adaptées aux divers plats et aux goûts de chacun. Doux ou piquant, grelot ou géant, l’oignon se cultive de 3 façons : en repiquant des bulbilles, en semant des oignons à l’intérieur puis en les repiquant ou enfin, en les semant directement en place. Personnellement, j’utilise les 3 méthodes car j’estime qu’on n’a jamais trop d’oignons.

Winter uien kweken

Avant de commencer à cultiver des oignons il faut d’abord se demander quand on veut les récolter. Au printemps, on consomme bien plus de salades que de potages par exemple. Il sera donc plus intéressant de semer ou planter des cébettes que de gros oignons de conservation au goût bien plus relevé.

Avant de passer en revue les méthodes de culture, je vous invite à découvrir les variétés ainsi que les périodes auxquelles je les cultive :

Mes 4 variétés préférées

La ciboule sous tunnel / châssis / serre pour une récolte dès le mois de mai

La ciboule se marie merveilleusement bien aux salades légères, en garniture dans les potages, en accompagnement des premiers petits pois ou tout simplement pour relever tous les plats. J’utilise la ciboule tous les jours à partir du mois de mai.

10 février : je sème 6 à 8 graines de ciboule dans un plateau avec des alvéoles de 4 à 4,5 cm. Je place ensuite ce dernier dans la maison sous des lampes de culture. Fin mars, je repique les mottes sous tunnel. La raison pour laquelle j’utilise des lampes de culture, c’est pour forcer les plants car je veux pouvoir en profiter rapidement. Il est tout à fait possible de les semer directement sous serre mais cela prendra plus de temps avant de pouvoir les récolter. La 3e option consiste à acheter des plants en jardinerie ou dans notre boutique en ligne.

Stengelui zaaien info op Moestuinweetjes.com

Les bulbilles d’oignons d’été pour la conservation

30 mars : bulbilles d’oignons d’été : Etant donné que j’ai rapidement de la ciboule à ma disposition, je prends mon temps pour les oignons d’été. Si je n’avais pas cette ciboule, je placerais les bulbilles dans des plateaux alvéolés pour qu’ils développent déjà de belles racines avant de les repiquer. Mais puisque j’ai de la ciboule sous abri ainsi que des oignons d’hiver dans ma serre tunnel (que j’enlèverai juste avant d’y repiquer mes piments et mes poivrons fin mai), je ne me précipite pas. Je les repique en place fin mars, début avril et les protège directement à l’aide d’un voile de protection contre les insectes (celui de 90 g / m² est parfait). Fin mai, je répands un peu de vinasse. Cet engrais potassique permet d’obtenir des oignons très gros, sains et savoureux. Ces oignons se conserveront jusqu’en février ou mars à condition d’être bien stockés.

Le semis d’oignons d’été en place. Un choix de semences bien plus large.

30 mars :Je sème mes oignons en place juste après voir repiqué mes bulbilles.  J’ameublis d’abord mon sol sur une profondeur de 15 cm environ à l’aide d’une griffe de jardin, je répands ensuite une poignée de granulés d’engrais universel ainsi qu’une poignée d’engrais potassique. Enfin, je trace un sillon d’1 ou 2 cm de profondeur que je remplis à moitié de terreau (j’utilise de la tourbe de coco qui est parfaite pour cet usage car elle est très fine).  Je sème une rangée de graines d’oignons et recouvre le tout d’1 cm de terreau. La tourbe de coco fournit un sol léger et capable de bien retenir l’humidité, 2 conditions nécessaires à la levée des graines. Dès que les graines ont germé, je recouvre les rangs d’un voile de protection contre les insectes. Par la suite je procéderai à l’éclaircissement entre et dans les rangs et ajouterai si nécessaire un peu d’engrais.

Repiquage d’oignons sous serre – pour une récolte hâtive l’année suivante

20 octobre : Il ne reste plus grand chose dans la serre à cette période. Les derniers concombres, les melons et les aubergines ont tous été récoltés même s’il reste encore par ci par là quelques tomates et poivrons.  Je profite de l’espace libéré pour repiquer des oignons d’hiver (des Messidrome et des Red Arrow). Je répands un peu d’engrais universel que j’enfouis à la griffe sur 15 cm de profondeur. Je n’ajoute pas de compost car la matière organique que j’avais apportée au printemps est encore suffisamment abondante. Par contre, je répands un peu de granulés d’engrais potassique 4 semaines avant la récolte et les incorpore à l’aide de la griffe. Il faut absolument éviter d’abîmer les oignons lors de cette opération car l’odeur qu’ils dégageraient attirerait des visiteurs indésirables comme la mouche de l’oignon.. Je n’utilise pas de voile de protection sous ma serre.

3 méthodes pour semer et planter les oignons

Cultiver des oignons à partir de bulbilles

Les bulbilles sont de petits oignons produits à partir de semences et dont la croissance est arrêtée à un stade précoce par réfrigération. Dès qu’ils sont repiqués au jardin, ils reprennent leur croissance.

Comment planter des bulbilles

Les bulbilles d’oignons se plantent pointent vers le haut en la laissant dépasser et à 10 à 15 cm entre chacun selon la taille finale de l’oignon adulte. Vous pouvez également les planter à la moitié de cette distance et récolter un oignon sur deux au stade de jeune oignon pour l’utiliser en cuisine comme de la ciboule. Laissez un écartement de 30 cm entre les rangs. C’est la méthode la plus facile quand on veut cultiver beaucoup d’oignons pour la conservation.

Plantui ajuin Sturon biologisch

L’inconvénient de cette méthode, c’est qu’il y a peu de variétés disponibles comparativement aux oignons vendus sous forme de graines. Ces derniers proposent de nombreuses variétés en terme de couleurs, de dimensions et de gabarit. Mais les oignons issus de bulbilles conviennent parfaitement pour un usage quotidien en cuisine sous forme de potages, potées et autres plats mijotés.

Semer des oignons pour ensuite les repiquer

Le semis d’oignons peut se faire en plateaux avec des alvéoles de 4 à 4,5 cm de diamètre. Il faudra cependant prévoir des lampes de culture car sans lumière suffisante les jeunes plants ne vont pas se développer. Commencez les semis fin février-début mars à l’intérieur et semez 4 graines dans chaque alvéole à +/- 1,5 cm d’écartement. Il vous sera ainsi plus facile de séparer les jeunes oignons pour les repiquer par la suite. Je mets dans la moitié inférieure du plateau du terreau universel et dans la moitié supérieure du terreau pour semis. Je les place sous ma serre chauffante et les garde bien humides. Cela fonctionne également si vous placez vos plateaux ou terrines sur un appui de fenêtre situé au-dessus d’un chauffage. Il faudra alors recouvrir hermétiquement de cellophane pour éviter le dessèchement du terreau. Une fois germés, il faudra placer les oignons dans un endroit plus frais (15°C c’est l’idéal) et leur fournir un maximum de lumière. J’utilise des lampes de culture mais si vous avez la chance de disposer de fenêtres orientées plein sud et d’un bon ensoleillement, vous pouvez envisager de vous en passer.

 

Uien Ajuin Ailsa Craig Exhibition te koop op Moestuinweetjes.com

La variété Ailsa Craig peut donner des oignons pesant jusqu’à 1 kg

Si nécessaire, je repique une première fois les oignons dans des pots P7. Je repique ensuite les plants en place au cours de la première quinzaine d’avril. Je dégage bien les racines et repique les oignons en laissant 10 à 15 cm entre les plants et 30 cm entre les rangs. Vos oignons seront ainsi en avance par rapport aux semis qui s’effectuent directement en place à cette période également. Semez dans un sol ameubli au préalable à l’aide d’une griffe de jardin, incorporez également un peu de compost, une poignée d’engrais universel et d’engrais potassique (une petite poignée par m²). Arrosez abondamment au début et éliminez toutes les adventices. Ajoutez encore une petite poignée d’engrais potassique 4 semaines avant la récolte. Vous obtiendrez ainsi des oignons plus gros et savoureux. Il s’agit en fait de la même méthode que pour la ciboule si ce n’est que je sème 6 à 8 graines par alvéole pour la ciboule et que je repique la motte entière sans dégager les racines.

Quelques conseils généraux pour le semis d’oignons à l’intérieur :

  • Utilisez des semences fraîches et du terreau de qualité.
  • En cas  de semis à l’intérieur, veillez à fournir de la chaleur par le dessous. Rien de tel qu’un appui de fenêtre situé au-dessus d’un radiateur ou une serre chauffante.
  • Si la pointe de vos oignons reste enterrée après germination, coupez la tige de moitié.
  • Pour les semis à l’intérieur, veillez à leur fournir 12 h de soleil par jour, à défaut, utilisez des lampes de culture.
  • Repiquez les jeunes plants lorsqu’ils ont 3 vraies feuilles. S’il fait encore trop froid dehors, repiquez-les dans des pots P7 ou P9 remplis de terreau.
  • Retirez les 2 premières feuilles extérieures lors du repiquage. Coupez ensuite les autres feuilles à 12 cm avant le repiquage. Cette opération boostera la croissance de vos oignons.
  • Placez vos plants à un endroit ensoleillé, que ce soit au jardin ou à l’intérieur.
  • Endurcissez vos jeunes plants avant de les repiquer. Exposez-les à l’extérieur un peu plus longtemps chaque jour afin de les habituer aux conditions extérieures.
  • Amendez votre sol à l’aide de compost, d’engrais universel bio et d’engrais potassique.
  • Semez de la laitue à couper, des épinards ou d’autres légumes feuilles entre les rangs pour empêcher le développement d’adventices ou griffez régulièrement le sol.

Semis d’oignons en place

Pour les oignons de conservation, la meilleure méthode, c’est le repiquage de bulbilles bien qu’il est tout à fait possible de les semer directement en place. Par contre, la ciboule, elle, se sème généralement directement en place et en rangs. On éclaircira alors les jeunes plants pour laisser 5 à 10 cm entre les plants et 30 à 40 cm entre les rangs.

Je prépare mon sol mi-avril sur une profondeur de 15 cm en incorporant du compost, une poignée d’engrais universel et une poignée d’engrais potassique par m². Je trace ensuite des sillons de 2 cm de profondeur tous les 30 à 40 cm. Je remplis les sillons avec de la tourbe de coco jusqu’à 1 cm du bord (ou du terreau pour semis). Je sème mes graines sur la tourbe de coco et recouvre le tout d’1 cm supplémentaire de tourbe de coco.  Utilisez des graines récentes car elles perdent très vite leur pouvoir de germination.

Recouvrez vos oignons d’un voile anti insectes dès la germination afin de les protéger des attaques de la mouche de l’oignon. Celle-ci pond ses oeufs au pied des oignons, permettant ainsi à la larve de dévorer vos cultures.

Eclaircissez les jeunes plants à 10 à 20 cm. Il est évident qu’il faut laisser plus de place (20 cm) pour la variété Alsa Craig qui peut donner des oignons pesant jusqu’à 1 kg que pour un un oignon grelot pour lequel 5 cm suffisent.

4 semaines avant la récolte, ajoutez une poignée d’engrais potassique. Le potassium qu’il contient permet d’obtenir de plus gros oignons.

Vinasse kali Viano
engrais potassique Viano

Conclusion

Nous voici déjà à la fin de cet article. J’espère que mon partage vous aidera à choisir vos variétés d’oignons et la méthode de culture qui vous convient le mieux.

N’hésitez pas à partager cet article autour de vous via les réseaux sociaux et à venir faire un tour sur notre site et notre boutique en ligne. La grosse majorité de nos bénéfices est réinvestie dans des actions promouvant le jardinage tant auprès des plus jeunes que des plus âgés. Vous pourrez d’ailleurs bientôt suivre nos vidéos spéciales en rapport avec l’action « Regardez-les pousser »  sur  YouTube kanaal Moestuin TV.

Je vous souhaite d’excellentes récoltes.

A bientôt,

Tom

Ikzelf in mijn moestuin
Dans mon potager

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Elke 2 weken een schop onder je moestuinkont ?

Schrijf je in voor de 100% anti-vergeet moestuin checklist