La germination des semences – l’éclosion de la vie au potager

La germination des semences – l’éclosion de la vie au potager

Tout jardinier sait que les semences de légumes varient énormément tant au niveau de la taille que de la forme. Les graines de chou sont généralement de toutes petites billes, celles de tomates sont aplaties et couvertes de duvet, les graines de légumineuses quant à elles sont plus grandes (voyez la différence entre les graines de fèves et les petits pois). Et tout comme elles varient en taille et en forme, toutes les semences ne germent pas sous les mêmes conditions.

Que se passe-t-il exactement lors de la germination ?

Les graines sont les embryons des plantes

Comme tout être vivant, le but ultime des plantes est de perpétuer l’espèce. C’est la raison pour laquelle elles protègent leurs graines et attendent que les conditions idéales soient réunies avant de germer.  Certaines graines comme celles du pissenlit sont pourvues d’un pappus, une touffe de fins filaments qui leur permet de se disséminer au loin en se laissant porter par le vent. Les graines sont de plus protégées par une enveloppe qui les empêche de germer trop tôt.

Comment les graines germent-elles ?

Les graines sont vivantes. Elles sont composées d’un embryon, d’une réserve de nourriture et, comme je le disais plus haut, entourées par une enveloppe : le tégument. Lorsque la graine atterrit dans un environnement humide dont la température est idéale, le processus de germination se déclenche. L’enveloppe ramollit et l’embryon commence à se développer. On voit apparaître un petit germe, prémices du système racinaire de la plante. Le germe pousse l’enveloppe vers le haut et cette dernière finit par s’ouvrir. Les deux premières feuilles se forment. Ces feuilles sont l’équivalent de panneaux solaires pour les plantes et elles partent à la recherche de lumière. C’est à ce moment-là que ça se gâte pour de nombreux jardiniers débutants.

Il est impossible de rattraper des semis qui ont filé

Les graines qui ont germé dans de mauvaises conditions ne rattraperont jamais leur retard. Une plantule de chou fleur qui a dû s’étirer désespérément en quête de lumière ne réussira jamais à développer correctement les belles et grandes feuilles dont il a besoin pour produire un gros chou fleur. Soyez donc bien attentifs à faire germer vos graines dans des conditions optimales.

Température, humidité, espace et lumière, tout est question d’équilibre

La plupart des graines germent à une température comprise entre 16 et 21 degrés. Certaines exigent des températures plus élevées (comme les aubergines et les piments qui sont originaires de régions tropicales). Et j’en viens à une notion super importante.

Chaque année, des jardiniers enthousiastes achètent un sachet de semences de tomates qu’ils sèment en février dans un pot ou une barquette qu’ils placent ensuite sur un appui de fenêtre, près d’une source de chaleur. Et ils s’attendent à ce que cela réussisse. Le substrat est humide, l’environnement est chaud, la graine n’a plus qu’à germer.

La température de 23 degrés qui règne au niveau de l’appui de fenêtre envoie le message suivant à la graine : « C’est le printemps, on est au mois d’avril et tu peux y aller. Germe et reproduis-toi, tout ira bien. »

L’enveloppe est poussée vers le haut à pleine puissance, les premières petites feuilles se développent prêtes à absorber goulûment leurs premiers rayons de soleil. Seulement voilà…Il n’y a pas de soleil ! Au mois de février, le soleil est encore trop bas sur l’horizon et l’intensité lumineuse de ses rayons (quand il daigne briller) est bien trop faible pour nourrir les jeunes plants. Pendant ce temps, les racines continuent à se développer dans le substrat car elles sont persuadées que c’est le printemps et que le soleil va briller de plus en plus fort. Les plants se mettent alors à filer en quête de lumière, leurs tiges de plus en plus longues et de plus en plus minces couronnées de feuilles minuscules.

Strekkende zaailingen
Des semis qui  filent

Que faire alors? Une des solutions consiste à investir dans une serre chauffante équipée de lampes horticoles. Ce genre de serre permet de régler soigneusement le taux d’humidité (grâce à des orifices de ventilation), la température (grâce à un thermostat) et la couleur des rayons lumineux (grâce aux lampes horticoles). Une serre chauffante sera toujours un bon investissement, même lorsqu’il n’est pas nécessaire de la faire chauffer. Elle permettra toujours de créer un environnement adapté à vos semis.

Je ne vais pas aborder ici le sujet des semis à l’intérieur, je l’ai déjà fait dans des articles précédents que je vous invite à (re)lire ici : semer ses plants à l’intérieur, Quels plateaux, pots et terrines à semis utiliser et Semis intérieurs – les 5 principes de base.  Je vais par contre passer en revue quelques aspects spécifiques à la germination des graines.

Les graines photosensibles

Certaines graines ont besoin de lumière pour germer, il s’agit généralement de graines minuscules qui se retrouvent à la surface du sol après que la plante se soit fanée ou que les fruits aient pourri. Il est donc logique qu’elles aient besoin de lumière pour germer.

Les graines photosensibles du potager sont les graines de laitue, de roquette et sarriette. Ces semences ne doivent pas être enterrées pour germer. Ce que vous pouvez faire cependant lors du semis, c’est appuyer légèrement dessus afin qu’elles entrent bien en contact avec la terre ou le substrat. Cela évitera également qu’elles soient entraînées en cas de pluie ou d’arrosage.  Veillez à ce que la terre soit humide mais pas détrempée, couvrez le plateau ou la terrine de semis avec du film alimentaire ou placez-les dans la serre chauffante en laissant les orifices de ventilation fermés jusqu’à l’apparition des premiers germes. Evitez d’exposer vos semis à la lumière directe du soleil et mettez-les à l’abri des oiseaux qui sont friands de jeunes pousses.

Le semis, un jeu de patience à la portée des enfants

Les semences qui ne doivent être couvertes que d’une légère couche de terre pour germer

Les graines qui n’ont besoin que d’une faible couche de terre pour germer sont les suivantes (1 à 2 mm) : brocoli, chou de Bruxelles, chou vert et chou rouge, chou fleur, chou chinois, moutarde, concombre, aubergine, chou frisé, poireau, melon, piment et tomate.

Les semences qui apprécient le trempage et un semis plus profond

Les graines qui doivent être enfoncées un peu plus profondément (2 à 3 fois la taille de la graine) et apprécient un trempage sont les suivantes : asperges, haricots, carottes (bien qu’elles soient de petite taille), maïs, gombo, persil, pois et courges.  Laissez tremper les plus petites 12 h et les plus grosses 24 h avant de les planter. Pas plus, sinon elles risquent de pourrir.

Astuce : Rajouter quelques gouttes de vinaigre dans l’eau de trempage est bénéfique.

Erwtenzaden voorweken
Trempage des pois

Les semences que l’on peut inciser pour stimuler la germination

Les graines entourées d’une enveloppe très coriace peuvent être incisées et mises à tremper pour accélérer la germination. Incisez légèrement les graines du côté opposé au germe. Cette opération est possible pour les graines suivantes : haricots, melons et courges.

Les semences qui ont besoin de froid pour germer – ni chauffage ni serre chauffante pour elles

Plutôt logique en fait, toutes les graines que l’on peut semer en tout début de saison germent très bien lorsque les températures sont peu élevées. Les températures de germination peuvent d’ailleurs varier au sein même des variétés. La laitue Reine de mai germe à des températures plus fraîches que la laitue Appia. Ces graines sont celles de : roquette, brocoli, chou de Bruxelles, chou rouge et chou blanc, chou de Milan, chou frisé, carottes, chou fleur, chou chinois, moutarde, cresson, chou kale, chou rave, poireau, laitue, navet, pois, radis et épinards.

Ces graines germent dès qu’il fait 10-12 °C, voire moins.

vermiculiet
vermiculite

Quelques mots au sujet de la perlite et de la vermiculite

Le substrat que j’utilise pour mes semis contient toujours 1/3 de perlite ou de vermiculite. La couleur blanche de la perlite réfléchit la lumière,ce que les petites plantules apprécient. Beaucoup de jardiniers utilisent du sable blanc. Il a le même effet mais je dois avouer que j’ai une nette préférence pour la perlite et la vermiculite.

La perlite est un sable siliceux d’origine volcanique qui a subi un traitement thermique. La vermiculite est un minéral qui a également subi un traitement thermique  pour pouvoir être utilisé comme substrat de culture. Toutes deux retiennent bien l’humidité, raison pour laquelle je les utilise dans mon terreau et comme couverture de sol, sauf pour les semences photosensibles.

Les deux peuvent être utilisées pour alléger la structure du sol. Les semences ont besoin de chaleur, d’humidité, de lumière mais aussi d’air pour bien germer.

La perlite et la vermiculite ont un PH neutre et n’ont donc aucune action sur la germination des semences. Elles permettent également de corriger le PH du sol en acidifiant légèrement un sol trop alcalin et inversement en faisant baisser l’acidité trop élevée d’un sol.

La perlite ne contient aucun nutriment alors que la vermiculite contient de petites quantités de potassium et de magnésium. C’est pourquoi j’utilise cette dernière dans mon substrat pour semis. J’utilise la perlite plutôt pour couvrir le substrat à cause de sa couleur bien blanche. Mais les 2 sont interchangeables.

Perliet korrels
Granulés de perlite

Conclusion

La raison pour laquelle j’ai rédigé cet article, c’est que la germination est la toute première étape d’un long processus avant d’obtenir ne plante adulte couverte de fleurs, de feuilles, de fruits ou pourvue de racines comestibles.

Je vous invite à (re)lire les autres articles traitant des semis que j’ai mentionnés plus haut semer ses plants à l’intérieur, Quels plateaux, pots et terrines à semis utiliser et Semis intérieurs – les 5 principes de base.

Je vous souhaite beaucoup de succès au potager et j’espère que cet article vous aura été utile pour comprendre pourquoi il ne faut pas négliger la première étape que représente la germination des semences. Pour nous aider à maintenir le site actif et continuer à publier des articles, je vous invite également à jeter un oeil à notre boutique en ligne pour y effectuer les achats nécessaires à votre prochaine saison au potager. Lors de votre premier achat, vous recevrez une réduction de 5 euros pour tout achat de minimum 50 euros en utilisant le code de réduction  ‘biomoestuin’.

A bientôt, Tom

Ikzelf in mijn moestuin
Dans mon potager

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.