Vivement la nouvelle saison au potager !

voorzaaien voor de moestuin

Vivement la nouvelle saison au potager !

Nous voici donc déjà au mois de février. Les jours qui s’allongent et les températures anormalement élevées pour cette période de l’année rendent le jardinier impatient de retourner au jardin.

Il est cependant encore très (trop?) tôt. J’ai connu des années où le potager était encore tout engourdi sous la neige et qu’il fallait attendre le dégel pendant encore de longues semaines.

Il est tout à fait possible de voir encore la neige arriver ainsi que le gel et c’est d’ailleurs pour cela qu’il vaut mieux ne pas se précipiter. Faut-il cependant rester inactif? Bien sûr que non. Certaines graines supportent très bien le froid et peuvent être semées dès maintenant.

Les fèves en font partie. Elles peuvent déjà être semées car même s’il se met encore à geler, elles résisteront sans problème. Et si votre sol est complètement détrempé après toutes les pluies que nous avons subies ces derniers temps et que vous n’en pouvez plus d’attendre, semez les en plateaux ou en pots pour les repiquer en place quand le sol se sera ressuyé. Cela évitera leur pourrissement.

Auparavant, je n’accordais pas trop d’intérêt à ce genre de semis car je préférais semer directement en place. Mais depuis que j’ai dû abandonner mon très grand potager pour raisons de santé, je dois me contenter d’un jardin plus petit qui souffre malheureusement d’attaques de rongeurs. Pour ne pas voir la totalité de mes semis terminer dans leur estomac, je me suis donc tourné vers le semis en pots.

Tuinbonen in bakken

L’année dernière, j’ai donc semé mes fèves en pot (2 à 3 graines par pot) que j’ai placés en hauteur et protégés à l’aide d’un voile. Je les ai ensuite repiqués en place dès qu’ils ont atteint une hauteur de 10 cm. L’expérience ayant été fructueuse, je compte bien la renouveler cette année.

Après avoir cultivé pendant des années les fèves à ombilic blanc,je me suis laissé convaincre de tenter la culture des fèves à ombilic noir et m’en suis procuré un sachet.

J’aime essayer de nouvelles variétés et si elles ne me plaisent pas, je pourrai toujours revenir à mes choix précédents. Mais d’après les avis des autres jardiniers qui les ont déjà cultivées, je ne devrais pas être déçu.

Et pour ceux qui n’ont pas encore envie ou le temps de les semer, pas d’inquiétude. Les fèves peuvent se semer jusqu’au mois d’avril.

Mais avant de les semer en place, il faudra préparer le sol. Certains bêchent, d’autres utilisent une grelinette et d’autres (je n’en fais pas partie) encore se contentent d’écarter le paillage.

J’ai toujours bêché et à mon âge, il est parfois difficile de changer ses habitudes surtout si comme moi, on apprécie un jardin bien net.

Après avoir bêché, j’étalerai le compost bien mûr de l’année dernière et l’enfouirai superficiellement

.wormen in de moestuin

Quand j’étais jeune, les jardiniers mettaient une bonne quantité de fumier sur leur potager et je me souviens que les rendements étaient extraordinaires.

De nos jours, il n’est pas toujours facile de s’en procurer, surtout quand on habite en ville. Beaucoup de jardiniers utilisent maintenant du fumier de cheval car les manèges ne demandent pas mieux qu’on les en débarrasse. Et on ne le sait pas toujours mais il y a deux variétés de fumier de cheval : celui composé de chanvre et celui de paille. Je préfère celui au chanvre car il se décompose mieux et produit un meilleur engrais.

Mais on n’a pas toujours le choix. Il y a quelques années, on m’a livré du fumier de cheval à base de paille. Je ne me suis pas plaint car il était gratuit mais il était malheureusement également rempli de semences de rumex et il m’a fallu des années pour m’en débarrasser.

A côté de mon petit potager actuel, je me suis lancé dans le bénévolat dans un jardin et je pourrai y semer les plantes pour lesquelles je manque de place comme mes Dahlias, mes Zinnias, mes mauves et autres fleurs à couper. J’aurai ainsi de la place pour mes haricots chez moi.

 

Dahlia

Au cours des derniers mois, j’ai étalé du fumier de lapin ainsi que de la paille et du fumier de moutons que j’incorporerai dans le sol et dans mes bacs sous peu..

Cette année, les pommes de terre iront dans les grands bacs de 6 m x 1 m car, rotation oblige, je n’ai plus de place pour elles en pleine terre. Pour éviter le développement de maladies, il faut en effet éviter de replanter les mêmes cultures deux ans de suite au même endroit.

Aandappel bloemetjes

J’ai choisi la variété hâtive Lady Christl et la demi-tardive (gourmandines) ainsi que quelques plants de Princess, une variété bio dont je n’avais jamais entendu parler.

Comme le risque de gelée au sol est nul dans les grands bacs surélevés, je planterai une vingtaine de plants début mars puis deux ou trois plants tous les 10 jours jusque fin mars, date à laquelle je planterai tous ceux qui restent.

L’avantage de cette méthode, c’est que je pourrai récolter mes premières pommes de terre fin mai et je pourrai ainsi utiliser la place vacante pour d’autres cultures comme des haricots par exemple.

Je sème déjà mes carottes ainsi que mes mangetout bien qu’il soit encore possible de les semer au cours des prochains mois. Ces deux cultures résistent également au froid. Mes mangetout seront eux aussi semés en plateaux pour les repiquer ensuite en place pour éviter les dégâts des rongeurs.

Pour les carottes, je sème des  Amsterdam et des Nantaises2 qui sont des variétés d’été et des Berlikum ou des  Flakkee qui sont des variétés d’hiver.

Et en ce qui concerne les mangetout, je reste fidèle depuis des années à la variété Heraut dont j’apprécie le goût bien sucré.

Voorgezaaide peultjes

Pour le semis des betteraves, j’attends encore jusqu’en avril et mon choix s’est porté sur la Cylindra qui est pour moi la meilleure car elle est bien sucrée et sa forme allongée la rend facile à couper.

Une culture que je vois très peu dans les jardins ce sont les quesses (fânes de navet) et je ne peux que vous les recommander. Elles se récoltent jeunes et sont délicieuses en potée.

Raapstelen in de moestuin

Pour la première fois depuis 40 ans que je jardine, je vais tenter dans quelques jours le semis d’oignons plutôt que de planter des bulbilles.

Entretemps, j’ai déjà semé bien au chaud dans la maison des piments et des poivrons car leur culture est assez longue. Les tomates attendront avril car elles poussent nettement plus vite. L’année dernière j’ai semé la Jasper Violet dont vous pouvez voir une photo ci-dessous avant qu’elles soient mûres.

Tomaatjes

Comme vous le voyez, il y a déjà de quoi faire au jardin ou à l’intérieur pour la nouvelle saison. Tout ce que j’espère c’est qu’il ne fera plus si chaud ni si sec que ces dernières années. Tout ce que je demande c’est des journées ensoleillées avec la nuit une petite averse pour rafraîchir le tout.

J’imagine que c’est le souhait de tous les jardiniers! Quant à savoir s’il sera exaucé, seul l’avenir nous le dira.

En attendant, je vous souhaite une excellente saison 2020 et d’abondantes récoltes.

Wim Boers.

2 Commentaires sur “Vivement la nouvelle saison au potager !

  1. BENEDICTE MERLEN says:

    Bonjour,
    j’ai découvert par hasard votre site aujourd’hui en cherchant un pulvérisateur à poudre pour la lave et je vous remercie pour vos articles super agréables à lire et super bien traduits aussi.
    Je n’ai pas encore tout lu,mais j’ai entre autres particulièrement aimé l’article très drôle sur les limaces, problème que je connais bien(j’en suis d’ailleurs arrivée aux mêmes conclusions)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.