Cultiver le persil – Deux semis pour du persil toute l’année

Cultiver le persil – Deux semis pour du persil toute l’année

« Tooom, tu peux aller me chercher du persil au jardin? ». J’entends encore ma mère me le demander lorsque j’étais gamin.  Nous étions 7 à la maison et jamais ma mère n’aurait servi crudités ou de soupe sans les accompagner d’un bouquet de persil frais du jardin. Mes parents n’avaient pas de potager par contre un petit coin du jardin était réservé au persil. En hiver, le congélateur était rempli de dizaines de petits sachets de persil émincé. Vers la fin des années 90, mes parents (qui ont actuellement dépassé la 70aine) ont déménagé pour s’installer dans un appartement. C’est moi qui cultive le persil maintenant. Mon père a les clés de ma maison et lorsque je rentre le soir du boulot, je constate régulièrement qu’il est passé prélever un peu de persil dans mon jardin, pour mon plus grand plaisir.

Le persil, c’est bien plus que la petite branche de déco sur les croquettes aux crevettes. Le persil a de nombreux atouts. Il s’utilise dans de nombreux plats et préparations.  Tout comme le sel, il exhausse les saveurs d’un plat, qu’il s’agisse d’une omelette au pesto de persil ou d’une pièce de boeuf grillée nappée de sauce chimichurri.  Le persil est le condiment le plus utilisé au monde. Ma mission aujourd’hui : vous faire cultiver un maximum de persil !

Peterselie chimichurri
Chimichurri au persil

Le persil est non seulement riche en goût, il regorge également de vitamines et de minéraux. Saviez-vous que le persil contient plus de vitamine C qu’une orange. Ajouté à un smoothie, c’est la garantie de faire le plein de vitalité.

Cultiver le persil – Annuel, vivace ou ???

La plupart des plantes potagères sont annuelles, du moins sous nos latitudes. Certaines, comme le thym, le romarin ou la sauge sont vivaces. Cela signifie que la récolte ne signe pas leur arrêt de mort et de plus elles résistent au gel en hiver. Le persil est un cas un peu à part, ni annuel, ni vivace, il est bisannuel.

La première année, le persil produit ses délicieuses feuilles vertes. Elles perdent leur saveur au cours de la deuxième année car la plante produit alors des fleurs minuscules qui font la joie des butineurs. Et cerise sur le gâteau, on peut également récolter la racine après la floraison. La racine a un goût encore plus prononcé que les feuilles. Avant de récolter la racine, pensez à récupérer les graines que vous pourrez resemer l’année suivante !

Platte en krul peterselie
persil plat et frisé
Cultiver le persil – Plat ou frisé

Le persil fait partie de la même famille que l’aneth, les carottes et le céleri et se présente sous deux formes : plat et frisé. Les cuisiniers préfèrent le persil plat en cuisine car il est plus facile à travailler. Personnellement, je préfère le frisé car il a plus de structure et que la plante est plus belle.

Découvrez ici nos variétés de persil

Semer le persil

Les graines de persil germent très lentement, comme celles des carottes et du céleri. Cela les rend très sensibles aux maladies et à la pourriture. Les semis précoces ratent d’ailleurs fréquemment parce que la température du sol peut encore baisser brusquement et interrompre ainsi le processus de germination.

Peterselie zaad
semences de persil
Semer le persil – la germination

Les graines de persil germent lorsque la température se situe entre 5 et 32°C.  Beaucoup de jardiniers mettent leurs semences à tremper afin d’accélérer le processus de germination. Personnellement, je ne le fais pas. La température de germination idéale étant de 27°C, j’utilise une serre chauffante avec thermostat pour obtenir la température et le taux d’humidité idéaux. Cela me permet de faire germer les graines en 7 jours. Et comme les jeunes plants poussent très vite, je peux très rapidement les repiquer en place.

Semer le persil – 2 semis pour récolter toute l’année

Vous avez bien lu, il suffit de semer 2 fois et vous pourrez récolter du persil toute l’année.

  • Le premier semis s’effectue à l’intérieur en février. L’idéal, ce sont des plateaux à semis à 73 alvéoles. Bien sûr, rien ne vous oblige à remplir toutes les alvéoles. Vous pouvez vous contenter de 20 et réserver les autres pour des semis de laitue, de thym, de tagètes… Les jeunes plants sont prêts à être repiqués dans des pots p7 lorsqu’ils mesurent environ 5 cm de hauteur. Si vous avez la chance de disposer d’une serre, vous pourrez y entreposer les plants jusqu’à leur repiquage en place au mois d’avril. Veillez alors à laisser 30 cm entre les plants. Ce semis vous permettra de récolter vos premiers brins au mois de mai.
  • Le deuxième semis s’effectue au mois de juillet, une période durant laquelle on pense généralement très peu aux semis. Mais cette façon de procéder vous fournira du persil durant tout l’automne et une bonne partie de l’hiver. Semez dans des sillons espacés de 30 cm et profonds de 1 à 2 cm. Arrosez bien les sillons avant de semer, surtout s’il n’a pas plu depuis longtemps. Mélangez vos graines à une poignée de terreau humide et remplissez-en les sillons. Procédez de même pour les carottes et autres graines à longue germination.

Semez et plantez votre persil dans une terre meuble bien amendée de compost. Si vous n’avez pas de compost, mélangez une poignée d’engrais universel à votre sol avant le repiquage. Le persil se cultive aussi très bien en pot ou en jardinière mais il faudra veiller à arroser fréquemment. Le persil s’associe très bien aux tomates, aux asperges, au maïs ou aux rosiers.

Peterselie kan verspeend (eerste teelt) of uitgedund (tweede teelt) worden als ze zo groot zijn
Repiquez (1er semis) ou éclaircissez (2e semis) le persil lorsqu’il fait cette taille
Cultiver le persil – repiquage / éclaircissage des jeunes plants

Comme je l’ai mentionné plus haut, les jeunes plants de persil issus de votre premier semis se repiquent à 30 cm d’écartement. Facile ! En ce qui concerne les plants issus du 2e semis, il va falloir les éclaircir sérieusement : cela signifie ôter tous les petits plants lorsqu’ils mesurent  +/- 5 cm pour n’en laisser qu’un tous les 30 cm. Si vous ne le faites pas, les plants resteront petits et s’étoufferont les uns les autres. C’est d’ailleurs pour cette raison que les plants achetés en pots au supermarché ne survivent pas longtemps, ils n’ont pas été éclaircis. Si vous regardez attentivement, vous verrez qu’il n’y a pas qu’un seul plant dans le pot mais plusieurs.

Cultiver le persil – Récolter régulièrement

Surtout, résistez à la tentation de récolter immédiatement. Je sais, c’est dur, mais il vaut mieux patienter 80 à 90 jours après les semis. Ne récoltez pas toute la plante en une fois non plus. Prélevez de ci de là les plus gros bouquets. Vous stimulerez ainsi la plante à produire de plus en plus. Evitez de cueillir en plein soleil, préférez le matin ou le soir. Continuez à récolter régulièrement. Cela évite que la plante durcisse et devienne coriace. Par contre, si vous cueillez trop, la plante ne produira plus. Le persil se conserve très facilement au congélateur. Et si malgré tout, vous en avez beaucoup trop, continuez à récolter, quitte à mettre le produit de vos récoltes au compost. Ne jetez pas les tiges, elles ont encore plus de saveur que les feuilles. Vous pourrez les utiliser dans des Portobellos farcis au four ou en faire du pesto.

Peterselie, oogst niet alles ineens en blijf oogsten
Récolte de persil
Cultiver le persil – Et en hiver ?

Si vous êtes un afficionado du persil et souhaitez continuer à en récolter en hiver, deux choix s’offrent à vous. Soit vous couvrez vos plants d’un voile d’hivernage qui les protégera jusqu’à  -6°C, soit vous repiquez un plant dans un grand pot que vous garderez à l’intérieur dans un endroit bien éclairé comme une cuisine ou un appui de fenêtre orientés au sud.

Découvrez ici nos variétés de persil

Le persil, comme l’aneth et le fenouil, est la plante hôte préférée du Papilio polyxenes (papillon du céleri), souvent confondu avec le machaon. Sa chenille est tellement magnifique qu’il ne faut surtout pas hésiter à planter plus de persil de façon à pouvoir partager avec lui. La chenille se régale de la plante mais ne la tue pas. Et votre générosité sera récompensée lorsque vous croiserez le papillon dans votre jardin.

Prachtig toch
N’est-elle pas magnifique ?

Je vous souhaite de bonnes cultures et d’excellentes récoltes de persil. Si cet article vous a plu et intéressé, sachez que si vous envisagez d’effectuer des achats dans notre boutique en ligne, vous contribuerez au maintien de notre site et à la poursuite de nouvelles publications.

2 Commentaires sur “Cultiver le persil – Deux semis pour du persil toute l’année

    • Katty Vanhee says:

      Bonjour Hélène, tout est question de goût. Le persil plat a une saveur plus prononcée que le frisé et est généralement utilisé dans les préparations chaudes tandis que le persil frisé est utilisé dans les plats froids, les salades, les tartinades …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Elke 2 weken een schop onder je moestuinkont ?

Schrijf je in voor de 100% anti-vergeet moestuin checklist