Checklist N°1 pour le potager : où il est question de fèves et de jardinage à l’école

Checklist N°1 pour le potager : où il est question de fèves et de jardinage à l’école

Introduction – Je trépigne d’impatience

Il faut absolument que je vous partage mon projet pour les mois qui viennent. A partir de mi-février, je vais participer à une action concernant 1500 classes réparties dans 1000 écoles. Ce projet me rend fou de joie. Ceux qui parmi vous me suivent depuis un moment savent que j’ai pour devise : « Cultivons chacun notre potager et ensemble nous changerons le monde m² par m² ». C’est une petite phrase qui revient souvent dans mes articles. Et voilà que maintenant je vais avoir l’immense bonheur de partager ma passion avec tous ces enfants, leurs professeurs, les écoles, les (grands)-parents…  Le jardinage est pour moi une véritable passion quasiment un sacerdoce. Cultiver ses propres légumes nous apprend le respect, l’attention, la patience. Le jardinage permet aussi de nouer des liens avec les voisins, les passants, les co-jardiniers, nous maintient actifs, ce qui est bon tant pour le corps que pour le mental.  Et surtout, nous permet de nous rendre compte que prendre soin de sa nourriture c’est aussi prendre soin de la planète.

Kinderen helpen heel graag bij aardbeien kweken
Les enfants adorent jardiner

L’autre sujet de cette checklist, ce sont les fèves. Une légumineuse qui doit absolument être semée très tôt pour éviter que les pucerons en fassent bombance à notre place. Ils ont en effet un petit faible pour la sève sucrée et les nutriments qu’elle contient. Ils s’en gavent tellement que la plante a bien du mal à se développer. J’ai entendu parler des fèves pour la première fois en 2014. Un de mes contacts facebook (Wim Boers pour ne pas le citer) me les avait fortement recommandées. J’ai d’abord été réticent et j’ai pensé : »Mouais, encore un truc hollandais bizarre comme le beurre de cacahuète et les poffertjes (un genre de petites crêpes ressemblant aux blinis), ça m’étonnerait que j’apprécie ». Mais comme j’ai quand même un peu le goût du risque, j’ai semé les graines. Et quand j’ai dégusté mes premières fèves passées au beurre à l’échalote j’ai immédiatement été conquis.

Jardiner à l’école : Astucesaupotager et GoodPlanet vont travailler main dans la main

Des mails, des mails et encore des mails

Vous l’avez sans doute déjà remarqué, j’adore partager autour du potager. J’aime connaître votre opinion et demander votre avis et je réponds à tous les mails. Certains jours, il m’arrive de devoir répondre à 70 mails et le lendemain ça recommence. La lecture de ces mails occupe tous mes moments libres (aux toilettes, dans la salle d’attente du médecin, dans le train,…), le soir après le boulot et le week-end. Je n’entre pas toujours dans les détails dans mes réponses mais je m’efforce de faire de mon mieux afin que vous soyez satisfaits (et moi aussi).

Peter m’envoie également de nombreux mails. Peter, c’est mon associé, celui avec qui j’ai créé Astucesaupotager. Il se charge de la gestion des commandes, des achats et des envois de colis. Il m’informe donc régulièrement des nouvelles arrivées de semences ou de plants pour la boutique en ligne. J’adapte alors le site et les mentionne dans mes articles, mes vidéos et les checklists. Je prends toutefois bien garde à ne pas forcer l’achat de ces produits. La base fondamentale de ce site, c’est et cela restera toujours le potager. Vous vendre des balais de sorcière ou des grenouilles en pierre pour décorer le jardin, ce n’est pas mon truc. Ce que je veux transmettre, ce sont des infos utiles concernant vos cultures.

GoodPlanet soutient les projets, les grands comme les petits, pour un monde durable. A l’école, sur le lieu de travail, à la maison et lors des loisirs.

« Fwd : Regardez-les pousser »

C’est alors que j’ai reçu un mail de Peter. Il avait été contacté au sujet du projet « Regardez-les pousser » de la Fondation GoodPlanet et il me demandait d’y jeter un oeil. Astucesaupotager soutient déjà quelques projets à petite échelle. Nous offrons par exemple des semences à une banque alimentaire, nous avons participé à l’élaboration d’un potager dans un centre pour enfants handicapés. Mais ce projet était d’une toute autre envergure. « Regardez-les pousser » offre aux enfants des classes participantes des kits contenant des semences, du matériel et toutes les instructions pour réussir leurs cultures. Quand j’ai appris que 1000 écoles (1500 classes) participaient au projet mon coeur s’est mis à battre la chamade.

La fondation faisait appel à notre générosité. Charlotte Pattyn, responsable du projet, m’a contactée en me disant que leur sponsor principal s’était désisté mettant ainsi en péril la poursuite de leur action. Après plusieurs échanges, j’ai vite vu les possibilités qui s’offraient à Astucesaupotager. Je pouvais proposer des bons de réduction pour notre boutique en ligne, fournir les semences et les étiquettes pour identifier les cultures. Je pouvais aussi réaliser une petite vidéo toutes les 2 semaines pour expliquer aux enfants comment procéder. Non seulement j’aidais Charlotte à poursuivre son action mais en plus je pouvais sensibiliser encore plus de gens à l’importance d’une nourriture saine.

Regardez-les pousser 2019

Les 1500 kits seront envoyés aux écoles mi-février. Ils sont composés de 10 variétés de semences bio, un calendrier des cultures, 10 étiquettes (5 couleurs), un livret de culture et un bon de réduction valable dans notre boutique en ligne pour tout achat éventuel. Une dizaine de vidéos seront également tournées et diffusées sur Youtube à partir du lundi 25 février. Je vous mets les dates ci-dessous :

  • 25 février
  • 4 mars
  • 18 mars
  • 1 avril
  • 22 avril
  • 6 mai
  • 20 mai
  • 3 juin
  • 17 juin

Sommige volkstuinen hebben een werking voor kinderen

L’inscription pour obtenir les kits est malheureusement clôturée pour cette année. Mais, bonne nouvelle, vous pourrez quand même participer que ce soit en tant qu’école ou jardinier débutant. Il vous suffira de vous procurer les semences suivantes, à moins que vous les ayez déjà, qui sait.

L’autre possibilité consiste à acquérir un kit en cliquant sur ce lien : un lot de 10 sachets de semences BIO et 10 étiquettes.  Je reviendrai sur ce projet dans les prochaines checklists. N’hésitez pas à partager cet article si vous connaissez des instituteurs qui seraient intéressés par la création d’un petit potager à l’école.

Semer les fèves – Un légume surprenant, savoureux et facile à cultiver

Introduction

Les fèves sont particulièrement adaptées pour les petits potagers. Elles produisent beaucoup tout en prenant peu de place. Elles sont meilleures lorsqu’on les prépare juste après les avoir récoltées sinon il vaut mieux les congeler directement. Leur goût est bien plus savoureux que celui des fèves que l’on trouve au magasin. Si vous n’avez jamais goûté de fèves, je vous encourage fortement à essayer. C’est en effet un des premiers légumes de l’année.

Tuinbonen zaad
Graines de fèves

Les graines de fèves ne coûtent pas cher et leur grande taille les rend très faciles à semer et à manipuler. Elles germent très facilement mais détestent les sols détrempés. Attention donc si votre terre est argileuse. Evitez également de les semer lorsque la météo prévoit de la pluie à long terme. Les graines pourriraient dans le sol. Leur culture facile est particulièrement adaptée pour les débutants. Astucesaupotager conseille la variété Witkiem, bien adaptée à notre climat du Nord.

Comment semer les fèves

Quand semer les fèves

Les fèves résistent au gel. On peut donc les semer en octobre et en novembre. Elles germent après 2 à 4 semaines pour produire de petits plants qui passeront ainsi tout l’hiver. Leur croissance reprendra dès que la chaleur augmentera. Elles seront prêtes à être récoltées au mois de mai.

Personnellement, je sème les fèves entre février et avril selon la météo et le type de sol. Mon sol est sablonneux et bien drainé, ce qui me permet de semer dès février s’il ne gèle pas trop fort.

N’hésitez pas à couvrir vos rangées de semis d’un petit tunnel en plastique. Le sol se réchauffera ainsi plus vite, ce qui accélérera la germination des graines. Les fèves résistent aux faibles gelées mais si les températures passent sous les – 5°C couvrez-les d’un voile de protection la nuit. Pourquoi semer si tôt? Tout simplement pour battre les pucerons de vitesse. Plus vos fèves seront développées, mieux elles résisteront à leurs attaques.

Semis en place

La plupart des jardiniers sèment leurs fèves directement en place, avec ou sans tunnel de protection. Ce tunnel n’est plus vraiment nécessaire si vous semez en mars ou en avril. Semez vos graines dans un emplacement ensoleillé, dans un sol riche amendé de compost. Evitez le fumier frais qui brûlerait vos graines. Choisissez de préférence un emplacement à l’abri du vent, cela vous évitera de devoir tuteurer vos plants.

Tuinbonen zaaien
Semer les fèves (photo: Thompson et Morgan)

Semez vos fèves en quinconce sur 2 rangs en laissant 23 cm entre les rangs et entre les plants.  Laissez 60 cm entre chaque double rang (voir photo ci-dessus).

Enterrez les fèves à 5 cm (les graines font la taille d’une pièce d’1 euro, il faut donc les enfoncer assez profondément). La germination prend 2 à 4 semaines selon la température.

Tuinbonen voorzaaien
Semis de fèves en godets
Semer les fèves en godets ou en plateaux sous serre

Les fèves se sèment très bien en godets. J’utilise pour ce faire plusieurs plateaux à 51 alvéoles ou des pots P7. La germination est alors plus rapide mais ne laissez pas vos plants trop longtemps dans les godets ou plateaux car les racines risqueraient l’asphyxie. Je vous conseille d’utiliser cette méthode si vous avez régulièrement des soucis avec les mulots et les limaces. Pour les semis à l’intérieur, prévoyez des lampes de culture. Sur un appui de fenêtre, les plants risqueraient de manquer de lumière et de filer.

Cette façon de procéder est également recommandée si le sol est détrempé ou gelé. Je ne sème jamais mes fèves à l’intérieur mais dans ma serre tunnel. Je préfère utiliser mes lampes de culture pour les plantes qui ne peuvent pas aller dans la serre avant avril comme les piments, les poivrons, les aubergines…

Je repique les plants en place lorsque le sol s’est un peu réchauffé et/ou asséché et que les racines sont suffisamment développées. Je choisis un emplacement ensoleillé et abrité du vent. N’oubliez pas d’endurcir vos plants avant de les repiquer. Cela consiste à les mettre dehors chaque jour pendant 1 h ou 2 afin que les jeunes plants s’habituent au soleil et au vent.

Tuinbonen ondersteunen
Les fèves sont tuteurées

Quelques astuces pour la culture des fèves

Tuteurer les fèves dans les potagers exposés au vent

Si votre potager est exposé au vent, enfoncez un piquet ou un bâton à chaque coin de votre double rangée. Tendez ensuite une ficelle ou une corde entre chaque piquet. (voir photo ci-dessus)

Maintenez le sol humide

Contrairement aux haricots, les fèves ont besoin de beaucoup d’eau, surtout lors de la formation des premières fleurs.

Binez régulièrement entre les rangs.

Pincez le sommet du plant à l’apparition des premières fleurs pour décourager l’installation des pucerons et favoriser la floraison de vos plants.

Cultiver les fèves en pots ou jardinières

Les fèves se cultivent facilement en pot ou en jardinière sur la terrasse. Plantez 2 graines par pot de 2 à 3 L (circonférence 18 cm). Les fèves produisent de longues racines, choisissez donc un contenant d’une profondeur de minimum 20 cm. Maintenez le terreau bien humide tout au long du cycle de croissance.

Tuinbonen oogsten
Récolte de fèves

Récolter les fèves

Les fèves se récoltent lorsque les gousses mesurent 20 cm et sont bien pleines. Il suffit de tâter en exerçant une légère pression sur la gousse pour savoir si elles sont pleines. Je récolte généralement en 2 à 3 fois. Je laisse les gousses dont les graines ne sont pas encore suffisamment développées et les récolte plus tard.

Astuce : Le germe situé sur le côté de la fève doit être blanc. S’il est noir, la fève sera trop mûre et coriace.

Les fèves se prêtent très bien à la congélation. Récoltez les gousses en effectuant un mouvement de rotation, sortez les graines et congelez-les. Les fèves sont entourées d’une membrane que je préfère ôter avant de les consommer. Mais vous pouvez la laisser pour la congélation.

Maladies et ravageurs

Souris, mulots et autres rongeurs

Les souris adorent les fèves surtout en fin d’année et au début du printemps lorsque la nourriture se fait rare. Elles déterrent les graines avant même qu’elles aient pu germer. Comme je l’ai mentionné plus haut, semez vos fèves en godet sous serre pour éviter le carnage ou couvrez vos fèves d’un voile de protection.

Zwarte luis op tuinbonen
Des fèves envahies de pucerons
Pucerons

Les pucerons peuvent poser de gros problèmes pour la culture des fèves. Ils se regroupent sur les sommités des plants et sucent la sève des jeunes feuilles et des gousses. Pour limiter les attaques, pincez les sommets à l’apparition des premières fleurs ou pulvérisez un produit écologique.

Pourriture grise

Cette maladie est causée par un champignon et se déclare par temps très humide. Cette maladie peut détruire totalement les plants. Eliminez les plants atteints.

Voilà, vous en savez un peu plus sur la culture des fèves. Il ne vous reste plus qu’à semer.

Checklist des semis possibles en janvier

A semer ce mois-ci au potager :

Maintenez votre serre à l’abri du gel

Conclusion

L’année est à peine entamée que j’ai déjà plein de projets à partager. J’espère que cette checklist vous a plu et qu’elle vous inspirera pour vos futures cultures. Pour nous soutenir partagez au maximum cet article autour de vous via les réseaux sociaux ou effectuez quelques achats dans notre boutique en ligne afin que nous puissions réinvestir les bénéfices récoltés dans la création de vidéos et la rédaction de nouveaux articles.

A bientôt, Tom

Ikzelf in mijn moestuin
Dans mon potager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *