Démarrer ses cultures à l’intérieur

Démarrer ses cultures à l’intérieur

Introduction

Vous êtes un mordu du potager et vous êtes déjà sur des charbons ardents pour commencer la saison 2017, alors cet article s’adresse à vous. Si, par contre, vous êtes plutôt du genre à profiter de cette accalmie et que votre congélateur et vos placards débordent, cet article vous intéressera sans doute moins. Je vais vous présenter les avantages et les inconvénients liés à des semis précoces en intérieur. Je vous indiquerai également les plantes qui peuvent en bénéficier et comment procéder.

Un exemple : Certaines plantes ont besoin d’être pollinisées au mois de juin par les abeilles. Mais les fleurs que vous avez semées au jardin afin d’attirer ces abeilles ne fleurissent souvent qu’au mois de juillet ou au mois d’août.  Autre exemple: les plantes méridionales à croissance longue, comme les piments, que l’on ne récolte normalement qu’à partir du mois d’août, peuvent déjà se récolter en juin ou en juillet à condition de démarrer leur culture très tôt. Je vais donc tenter de vous expliquer en termes simples quels sont les besoins d’une plante, besoins qui varient en fonction du cycle végétatif de cette dernière.

Commencer plus tôt au potager

Le site Astucesaupotager reprend des fiches de culture détaillées de près de 50 plantes. Ces fiches mentionnent, outre la profondeur des semis, les distances de plantation et les plantes compagnes, les différents modes de culture de chaque plante.  Elles vous indiquent également quand semer, quand repiquer si vous ne semez pas directement en place et quand récolter.  Les fiches comportent des logos vous indiquant quand semer à l’intérieur huis, sous abri serre kas zaaien/oogsten ou à l’extérieur buiten zaaien.

astuces au potager

Dans ces fiches, nous partons du principe que la température ambiante de votre maison s’élève entre 18°C et 24°C et que vous disposez d’un appui de fenêtre ou d’une véranda recevant la lumière du jour.  Et si vous pouviez créer vous-même un environnement aux conditions idéales pour le développement optimal de la plante? C’est facile, mais d’abord, il faut comprendre les besoins d’une graine pour qu’elle puisse devenir une plante.

lumière, oxygène, chaleur, eau et nutriments

Moesten planten nodig

Pour se transformer en plante, une graine a besoin de lumière, d’oxygène, de chaleur, d’eau et d’éléments nutritifs (ou d’engrais).  L’oxygène, l’eau et les nutriments sont assez faciles à apporter.  Que ce soit à l’intérieur, à l’extérieur ou sous abri, il est relativement aisé d’arroser et d’apporter des éléments nutritifs. Il est même possible d’apporter de l’oxygène au sol ou à la plante. En ce qui concerne la lumière et la chaleur cependant, nous sommes souvent tributaires du soleil.Et comme chacun sait, l’intensité du soleil et la durée d’ensoleillement varient selon les saisons.  Nous adaptons donc nos cultures en fonction de l’exposition au soleil. C’est pour cela qu’on ne trouve aucun palmier sur la Grand Place de Bruxelles ou d’Amsterdam alors qu’il y en a sur la Placa Reyal de Barcelone. Je vais maintenant m’attarder un peu sur le soleil et son impact sur le cycle végétatif des plantes.

Sur notre site vous trouverez une serre chauffante élue meilleure serre chauffantepar l’émission Gardeners World de la BBC , les lampes horticoles sont disponibles séparément.

Le soleil

Le soleil est une immense boule de feu qui fait 1 million de fois (oui, vous avez bien lu, 1 million!) la taille de la Terre.  Le soleil fournit de la lumière et de la chaleur à toutes les planètes de notre système solaire. Les saisons varient selon la distance et l’angle de réfraction du soleil, ce qui explique pourquoi nous portons un T-shirt en été et une grosse veste en hiver. Dans nos contrées, nous exprimons la température en degrés Celsius.

img_0184

En ce qui concerne la lumière, c’est un peu plus compliqué. Afin de simplifier, nous parlerons d’intensité lumineuse et de couleur de lumière. L’intensité lumineuse s’exprime en Lumen, la couleur de la lumière en Kelvin.  Une petite bougie ne produit que peu de lumen, un projecteur dans la cour d’une prison en produit énormément.  La couleur de la lumière est quelque chose de différent. La lumière chez le dentiste est bleutée, dans un bar convivial elle aura une lumière rougeâtre. L’aspect technique de la chose n’a aucune importance pour le potager. Ce qu’il est important de retenir, c’est que les plantes ont des besoins différents en couleur lumineuse en fonction de leur phase de croissance, de fructification et de floraison.  Lors de la phase de croissance, elles ont besoin d’une lumière bleutée, lors de la floraison d’une lumière rougeâtre. Le soleil a cet énorme avantage qu’il contient tous les spectres de la lumière. Au lever et au coucher du soleil, la lumière est souvent rouge. En hiver, sous les nuages, la lumière est plus bleutée. Selon les saisons et le moment de la journée, nos plantes reçoivent donc toutes les couleurs de lumière nécessaires à leur développement.

kleur schaal kelvin moestuin

Le cycle végétatif

Mais pour pouvoir se développer, une plante a besoin de bien plus que le soleil :

Moestuin kiemen zaad

  • La graine germe grâce à l’eau, la chaleur et la lumière.
    • L’eau : Le germe doit pouvoir sortir de la graine. Cette graine est entourée d’une enveloppe qui sert à protéger le germe. L’eau ramollit cette enveloppe, ce qui permet au germe de sortir.
    • La chaleur : si les graines n’avaient que de l’eau à défaut de chaleur, elles finiraient par pourrir dans la grande majorité des cas. La chaleur du soleil (ou de la maison) signale  à la plante qu’elle peut démarrer sa croissance. En hiver, les herbes indésirables ne germent pas. Mais dès que le sol se réchauffe sous les premiers rayons du soleil au printemps, le potager se transforme en jungle en moins de 3 semaines. La nature donne aux plantes le signal de démarrer leur croissance.
    • La lumière : la lumière sur les feuilles produit la photosynthèse, un mot compliqué pour décrire la transformation de lumière en glucose. Le glucose, c’est l’équivalent du lait maternel pour une plante. Au cours de la première phase de son développement, la plante n’a besoin d’aucun autre nutriment. La graine contient elle-même aussi suffisamment de nourriture. La lumière froide est primordiale à ce stade : +/- 6000 à 6500 Kelvin. Si la jeune pousse ne reçoit pas suffisamment de lumière, elle va s’étirer à la recherche de cette dernière. On dit alors d’une plante qu’elle file.

Jonge plant in moestuin

  • La jeune plante développe ses racines, sa tige, ses branches, ses feuilles, la sève se met à circuler.
    • Nourriture : un jeune plant ne tire que 20% de sa nourriture du sol.  Lors de cette phase, la plante pompe principalement de l’azote pour le développement de ses feuilles et, en moindre mesure, du phosphore qui sert d’abord pour le développement de ses racines et ensuite pour la formation des fleurs.  Le potassium, lui, intervient en premier temps dans le processus métabolique de la plante, et ensuite dans la fructification.
    • Lumière : la plante tire 80 % de ses nutriments de la lumière, une lumière bleutée de +/- 6000 à 6500 Kelvin est idéale.  Même si elles disposent d’un bon sol, les plantes n’ont aucune chance de survivre si elles ne reçoivent pas de lumière.  Un semis trop précoce ne vous donnera que des petits plants malingres avides de lumière.
    • Eau : Une plante est, comme l’être humain, composée en grande partie d’eau. Il est donc logique que cette dernière soit cruciale pour de jeunes plants.
    • Oxygène : Une plante a également besoin d’oxygène pour survivre. Les processus chimiques nécessitent de l’oxygène. Les feuilles l’extraient de l’air, les racines le prennent dans la terre. Ce qui explique que rien ou presque ne pousse dans une terre compactée.
    • Chaleur : la chaleur joue un rôle moins important dans la croissance de la plante que dans sa germination. Elle est toujours importante mais un plant de piment qui a germé en 5 jours à  28°C continuera à se développer parfaitement à 18°C à condition de recevoir suffisamment de lumière.

Kerstomaat cereza amarillo

  • Lorsque la plante devient adulte (lors de la formation de fleurs et/ou de fruits)
    • Nutriments : Les légumes-racines et les légumineuses ont des besoins plus réduits en nutriments. Si vous pratiquez la rotation des cultures, il reste généralement assez de nutriments de la culture précédente pour leur croissance.  Les légumes-feuilles ont les même besoins nutritifs que les jeunes plants.  L’azote est le plus important, le phosphore et le potassium sont nécessaires en moindre mesure.  En ce qui concerne les légumes-fruits et les crucifères, nous ne consommons pas leurs racines ni leurs feuilles mais leurs fruits.  Les pommes de terre quant à elles sont des tubercules très gourmands. Ces plantes demandent donc un gros apport de phosphore et de potassium lors de leur croissance. Vérifiez bien sur le mode d’emploi les quantités et la fréquence d’application des éléments nutritifs si vous choisissez de donner des engrais.  Une autre solution consiste à faire du purin de consoude, c’est gratuit et très nutritif pour les choux, les légumes-fruits et les pommes de terre.
    • Lumière : Lors de la floraison, une plante nécessite une lumière un peu plus chaude que lors de la germination ou le début de sa croissance.  La floraison est stimulée lorsque le taux de Kelvin atteint les 3000 à 3500. Personnellement, je m’assure que les plantes soient assez grandes pour être placées dans la serre lorsqu’elles commencent à fleurir. Le soleil leur fournira alors toute la lumière nécessaire.  Pour la fructification, les plantes ont besoin d’une lumière encore plus chaude qui tourne autour des 2500 à 3000 Kelvin.  Une fois de plus, rien de tel que le soleil qui contient tout le spectre des couleurs.
    • Eau : comme pour les jeunes plants.  Une plante adulte a cependant un système racinaire plus profond et donc des besoins en eau moins élevés. Ses racines lui permettent d’aller chercher de l’eau en profondeur. Par contre, si vous cultivez en pot, les racines sont limitées dans leur développement et il faudra alors songer à arroser plus souvent.
    • Oxygène : comme pour les jeunes plants.
    • Chaleur : Chaque plante exige une certaine température pour bien se développer. Pour la plupart des cultures, cette température s’élève à plus de 15 degrés, raison pour laquelle on ne les transfère dans la serre qu’après la mi-mai.  Les sortir plus tôt risque d’entraver leur croissance ou de courir le risque qu’elles souffrent du gel. A moins d’avoir une serre chauffée.

Sur notre site vous trouverez une serre chauffante élue meilleure serre chauffantepar l’émission Gardeners World de la BBC , les lampes horticoles sont disponibles séparément.

Chaleur et lumière / serre chauffante et lampes chauffantes

Toutes les plantes peuvent se cultiver dans un environnement artificiel. Il suffit de voir à la télé les plantations illégales de cannabis qui sont régulièrement découvertes. Tout le cycle de la plante de cannabis se déroule à l’intérieur. Le chauffage et les lampes remplacent le soleil. Les lampes doivent régulièrement être remplacées pour passer d’une lumière bleutée à une lumière plus rouge en fonction de la croissance et de la floraison. Si jamais vous avez l’occasion de discuter avec quelqu’un qui cultive du cannabis, n’hésitez pas, vous apprendrez beaucoup. Mais ne vous méprenez surtout pas, loin de moi l’idée de vous pousser à en cultiver.

img_0187

Le potager est beaucoup moins lucratif.  Il est possible de cultiver un chou fleur à l’intérieur sous des lampes mais il vous coûtera une fortune en énergie. Il est bien plus intéressant de s’adonner à son hobby à plus petite échelle en hiver.  Pour certaines cultures, je réalise deux des trois phases mentionnées plus haut à l’intérieur.

Je vous explique ci-dessous en détail comment je fais pour les piments mais je fais également germer mes fleurs, 25% de mes tomates, mes laitues, mes betteraves, mon fenouil, mes oignons,… à l’intérieur avant de les repiquer dehors lorsqu’ils sont suffisamment développés.

Propagator kiemen

  • La germination : j’utilise une serre chauffante pour la germination. Il s’agit d’une petite serre fermée dans laquelle je peux régler la chaleur et la lumière (grâce à des lampes horticoles de 6400 Kelvin).  Je fais germer mes plants de piments en 4 jours dans des plateaux alvéolés à une température de 28°C.  Quand on le fait derrière une fenêtre, il faut parfois attendre longtemps alors qu’avec une  serre chauffante le résultat est bien plus rapide.  Au début, je laisse les orifices de ventilation fermés. Dès que je vois les germes pointer le bout de leur nez, je les ouvre.  Le processus de germination est la base d’une plante saine et vigoureuse. Je fais ainsi germer les semences dès la fin du mois de décembre, mais on n’est pas à une semaine près.

Propagator jonge planten

  • Les jeunes plants : Dès que les graines ont germé et que les cotylédons s’ouvrent (après 10 à 20 jours suivant le type de culture), je sors les plants de la serre et les place dans une pièce plus fraîche. Maintenant que les petites plantules se dressent fièrement, la chaleur a moins d’importance mais je les place encore 15 h par jour sous des lampes à 6400 Kelvin.  Je repique également les plants dans des pots de 9 cm dans un terreau adapté qui permettra aux racines de se développer.  Ce terreau contient suffisamment d’engrais pour 6 semaines.  Je verse régulièrement de l’eau dans la soucoupe des pots.  Lorsque les six semaines se sont écoulées (nous sommes alors déjà mi-février), je repique encore les plants dans des pots de 15 cm en rajoutant du terreau et de l’engrais.  Je continue à les placer sous les lampes 15 heures par jour, ce qui correspond au moment où je me lève le matin et celui où je vais me coucher le soir.  Je pince toutes les fleurs qui se forment car je préfère que la plante se renforce avant de former des fruits. Les jours s’allongent vraiment fin mars, début avril. C’est alors que je déplace les plants et les dispose sur les appuis de fenêtre où ils reçoivent plus de lumière. Je peux alors laisser les fleurs se développer.

laatste-tomaten

  • Les plantes adultes : Je ne repique les piments sous serre qu’après la mi-mai, dans une terre riche qui leur permettra de produire très rapidement des fruits.  Les feuilles deviennent vert foncé. L’année dernière, j’ai tenté de cultiver quelques semis surnuméraires sur l’appui de fenêtre, je me suis retrouvé avec des plantes au feuillage vert clair qui ont eu beaucoup de mal ensuite à fleurir et à fructifier.  Les plantes qui ont reçu beaucoup de lumière dès le début de leur croissance m’ont donné d’énormes récoltes.  J’ai également dû les tailler régulièrement, contrairement aux plants de l’appui de fenêtre qui sont restés petits et n’ont donné que de petits fruits.

Sur notre site vous trouverez une serre chauffante élue meilleure serre chauffantepar l’émission Gardeners World de la BBC , les lampes horticoles sont disponibles séparément.

les erreurs à éviter

La croissance des plantes doit se faire de façon régulière. Personne ne peut vivre correctement s’il ne reçoit pas à manger pendant 5 jours puis reçoit le 6e jour un menu 7 services. Ce serait la porte ouverte aux maladies.  Les plantes germées ont besoin de lumière. Les plantes qui supplient pour sortir doivent pouvoir être mises dehors. L’année dernière, j’ai visité une pépinière.  Partout, des plants identiques, replendissant de santé. J’ai pensé:”ouais, des produits chimiques, des variétés F1, rien de bien compliqué quand on fait comme ça.”  Après avoir discuté avec le propriétaire, je me suis rendu compte qu’il travaillait de façon biologique et sur les étiquettes, j’ai vu qu’il cultivait les mêmes variétés de laitue que moi. Il m’a expliqué que tout se complémentait, la graine, la terre, la température, la lumière dans les serres, les variétés suivant les saisons…

geopod1

N’investissez surtout pas dans une serre chauffante sans lampes horticoles de qualité professionnelle. Les lampes destinées à la culture de légumes ne sont pas les mêmes que les tubes T5 de 6400 Kelvin que l’on trouve dans les magasins de bricolage. Ces derniers fonctionnent aussi mais leur puissance lumineuse est souvent bien moindre que celle des lampes que vous pouvez trouver dans notre boutique. Réfléchissez bien lorsque vous décidez de cultiver sous serre chauffante, établissez un agenda des semis.  Je commence avec les piments 12 à 14 semaines avant de les repiquer en pleine terre, si je procédais de même avec la laitue, la plante mourrait. Je commence les laitues 4 à 6 semaines avant de devoir les repiquer début mars sous abri.  Les plantes se développent tellement vite sous serre chauffante qu’elles sont parfois prêtes trop tôt. Elles se retrouvent alors dans un pot trop petit et leur croissance s’arrête.

Groeilampen

Vous trouverez ci-dessous une liste de quelques légumes que l’on peut démarrer dans une serre chauffante ainsi que le nombre de semaines nécessaires avant repiquage.  Les informations concernant le repiquage sont reprises dans les fiches de culture et dépendent de la plante que vous aurez choisi de cultiver .  Il n’est pas utile de démarrer toutes les cultures sous serre chauffante. Les plantes à cycle long en bénéficient bien plus que celles dont le cycle est plus court.

piments : 12-16 semaines avant le repiquage (pincer les fleurs)

Tomate : 6-10 semaines avant repiquage (ne pas pincer les fleurs)

aubergine : 10-14 semaines

Courgette et courges : 4-6 semaines

Légumes-feuilles : 4-6 semaines

Fleurs : 10-12 semaines

Choux: 6 – 8 semaines

Légumineuses : 4-6 semaines (développent vite un système racinaire profond, à repiquer rapidement dans un pot plus grand)

Légumes-racines : à semer de préférence directement en place car ils n’apprécient pas d’être repiqués.

Voilà, j’espère que cet article vous aura inspiré.  Personnellement, je m’y mets dès la fin du mois de décembre. A vous maintenant d’inspirer  vos amis et vos connaissances et de leur donner l’envie de commencer un potager. Pourquoi? Vous trouverez la réponse sur la page d’accueil du site intitulée  ‘ Tous au potager’

Tom Deseyn

Sur notre site vous trouverez une serre chauffante élue meilleure serre chauffantepar l’émission Gardeners World de la BBC , les lampes horticoles sont disponibles séparément.

Un commentaire sur “Démarrer ses cultures à l’intérieur

  1. Benjamin says:

    Article très intéressant, je souhaiterait prendre contact avec vous pour quelques question technique. Pouvez-vous me recontacter via mon adresse e-mail svp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.